Ces profs qu’on oubliera jamais #1…

Mardi en allant à l’école, ma fille a eu un mouvement de recul en apprenant dans qu’elle classe elle est. C’est la première fois que ça arrive. Quiconque connait ma fille, sait à quel point elle est joviale, pas timide, elle va partout, tout le temps, avec tout le monde.

Quand je lui ai demandé pourquoi avoir cette maîtresse là l’embête, elle m’a répondu qu’elle crie beaucoup, qu’elle n’est pas très gentille.

Soit.

C’est vrai, c’est faux, je ne sais pas, mais c’est un ressenti de ma fille. Je vais donc y faire attention. Je serai attentive au comportement de ma fille en allant à l’école et en cas de doute, j’en parlerai – gentiment – avec la maitresse qui a à l’air sympathique.

Toujours est-il que cette réflexion de ma fille a ravivé en moi un sentiment que j’ai bien connu, en CM2, la peur de sa maîtresse.

Impossible de dire quand ça a commencé. En tout début d’année, dès le premier jour, à la première poésie mal apprise, la première erreur au tableau … je ne sais plus mais je me souviens d’elle.

De son regard froid, des yeux sauvages et haineux qu’elle me lançait, de la sortie au parc Astrix qu’elle m’a interdite de faire car j’étais « nulle », du collège que je n’ai pas pu visiter avec les autres car « de toute façon tu vas redoubler ».

Aujourd’hui encore, pour cette instit’ je ressens un mélange de peur, de haine, de tristesse.

Comment a t’elle pu en arriver là ?

Était elle comme ça par nature ? depuis toujours ? ou cela est-il venu avec le temps ?

Est-ce parce qu’elle enseignait dans l’équivalent d’une ZEP, avec des élèves difficiles ?

Comment n’a t-elle pas vu les dégâts qu’elle faisait ? La peur en moi ?

Y trouvait-elle du plaisirs, de la satisfaction, du pouvoir ?

Des questions qui resteront sans réponse.

Mais cette année terrible aura au moins permis une chose : jamais je ne laisserai ma fille dans cette douleur.

Elle a fait de moi un parent d’élève vigilent – certains diront une chieuse -

Demain, je te parle de l’inverse, un prof qui m’a fait prendre le bon chemin !

Elle avait la même couleur de cheveux !

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez surement :

8 Comments on Ces profs qu’on oubliera jamais #1…

  1. Maman louzoù
    06/09/2012 at 11:49 (2 années ago)

    Moi c’était en CE1 !!! Une vraie c***e !!! Elle n’aimait que les gosses de riches, j’ai redoublé et heureusement ce n’était pas la même instit = année mémorable sans aucun problème comme quoi !!!
    Quand j’y repense à celle-là j’ai la moutarde qui me monte au nez grrrrrrr 

    Répondre
  2. maman est occupée
    06/09/2012 at 11:56 (2 années ago)

    Au collège, il y avait une prof de français qui me détestait. Elle m’interrogeait tout le temps, trouvait toujours à redire à mon travail alors que j’étais plutôt bonne en français.
    Il y a quelques années, elle s’est trouvée devant mon capot de voiture. Elle a moins fait la maline ! J’ai pas accéléré mais j’en ai eu envie…

    Répondre
  3. amelie
    06/09/2012 at 1:20 (2 années ago)

    j’ai eu la chance de ne pas connaitre ce genre de prof… et  chaque apprehension que j’ai eu par rapport à un maitre ou prof au final c’est corrigée en frequentant leur classe. il y a juste un prof de maths au college aussi grand, gros, et large qu’il ne passait la porte qu’en se baissant et se mettant de coté!!! celui là nous pinçait le brs et tapait avec la grosse regle en bois..bizarrement il n’est resté qu’une année dans ce college!!! bisous! c’est dégueulasse ce qu’elle t’a fait subir :s

    Répondre
  4. Sophie-Mum
    06/09/2012 at 1:23 (2 années ago)

    je n’ai pas eu de prof trop con a part en philo mais ca c’est presque tous lol

    Répondre
  5. Milie@blogmaman
    06/09/2012 at 1:55 (2 années ago)

    J’en ai une aussi dont je tairai le nom car je suis bien élevée. Cette garce nous terrorisait, mettait des gifles, j’étais en CE1 ! Garce !

    Répondre
  6. laetitia F
    06/09/2012 at 3:44 (2 années ago)

    je ne me souviens pas avoir de profs détestables. juste des profs qui ne voyaient que certains élèves se faisaient harceler : rien de bien grave, mais devoir faire les punitions sous menaces, devoir donner les réponses aux interrogations.
    jamais je n’ai osé en parler à mes parents.
    mais je me suis jurée aussi que j’aiderai mes filles, je veux être attentives à leurs difficultés à l’école.

    Répondre
  7. Val1603
    07/09/2012 at 2:30 (2 années ago)

    Ah ces profs… que l’on aime… ou bien à contrario que l’on déteste… presque à jamais.
    J’en parle aussi aujourd’hui dans un article.

    Répondre
  8. Madame Moustick
    09/09/2012 at 2:51 (2 années ago)

    J’hallucine de lire ce comportement ! C’est inadmissible. Cela me rappelle l’instit de la fille d’une collègue qui a dit à ma collègue dès les vacances de la Toussaint : « Faites-vous à l’idée du redoublement. » Cela me met hors de moi !

    Répondre

Leave a Reply

CommentLuv badge