Mère tigre VS Mère poule …

Le titre est très mal choisi, je m’en excuse. Le contraire de mère tigre n’est pas mère poule, cela signifierai que les mères tigres sont incapables d’être mères poules ce qui est faux.

Je n’ai juste pas trouvé d’autre qualification. Mère chat peut-être ?

Ce billet est un pavé dans la mare en réponse aussi au billet de Sparkling Mummy sur le sujet.

vignette les pavés dans la mare

Très clairement, je ne suis pas une mère tigre. J’en serais incapable.

Tout un tas de raisons je pense. La principale étant que j’ai reçu une éducation assez cool, libre, classique en somme, ou les jeux, les rires, l’amusement, l’ennui et la glandouille étaient très présents.

Jamais je n’ai été poussée vers quelque chose en particulier, jamais je n’ai été doublement réprimandée, jamais je n’ai été blâmée pour de mauvais résultats, pour des difficultés dans un domaine – l’orthographe par exemple.

J’ai même redoublée, 2 fois. Mes erreurs, leurs conséquences, avec le recul, que du positif.

J’ai fait de la danse pendant des années, et j’ai pu tout arrêter du jour au lendemain, comme ça. Mon corps, ma décision.

Avant d’avoir mes filles, je me disais que peut être, si on m’avait poussée plus, si on m’avait fait faire de la musique ou du latin, si on m’avait plus puni pour des notes trop faibles, si on m’avait donné plus d’exercices à faire en plus de ceux de l’école, j’aurais mieux réussi.

Mieux réussi… Et alors ?

J’aurais fais plus d’études ?Les miennes me conviennent.

J’aurais un meilleur salaire ? Le mien me convient.

J’aurais un meilleur travail ? Et peut être plus de stress aussi, ou des chef complétement cons et des collègues winneuses.

Serais-je plus heureuse qu’aujourd’hui ?

Si j’avais été poussée, j’aurais peut être plus. Je pense surtout que j’aurais moins.

Moins de bons souvenirs de tous ces mercredis passés à cuisiner de la purée et du thon en boite avec Sophie ou à danser sur les NKOTB et à lire « Bravo girls ! ».

Moins de rire et de dispute avec ma petite soeur.

Moins de tours de vélo en faisant la course dans le quartier avec les voisins.

Moins de genoux écorchés, moins d’hameçons dans les doigts, moins de tartes aux mûres fraiches, moins de gateaux fait avec mon grand-père…

En plus, malgré toute cette liberté, j’ai toujours été bien élevée, sage, douce, gentille – oui, j’ai plein de qualités, sauf l’humilité ;-)

Si maman avait été une mère tigre, j’aurais peut être plus. Mais ce plus, je ne le connais pas. Ce que je connais c’est tout ce que j’ai eu par cette éducation mère poule et je n’en envisage pas une autre pour mes filles.

Il faut dire aussi qu’il y a quelques années, j’ai lu le livre de Carl Honoré, L’éloge de la lenteur et très récemment j’ai lu Laissez les enfants tranquilles. Et cela m’encourage encore plus à juste laisser mes enfants faire leur vie, à libérer la mère poule en moins et ne vraiment pas être une mère tigre.

Mon rôle est de les guider sur leurs chemins respectifs, de leur permettre d’y faire leurs premiers pas dans les domaines qu’elles choisiront, pas de les y pousser.

Tout cela m’amène à me poser pas mal de questions sur la mère tigre :

Pourquoi cette obsession pour la réussite?

Les mères tigres veulent-elles que leurs enfants réussissent là où elles ont échoué ?

Est-ce pour la reconnaissance d’un statut social ou d’un statut de « bonne mère » ?

« Dans les années à venir, les gagnants ne seront pas ceux qui connaîtront toutes les réponses par cœur, mais ceux qui sauront faire preuve de créativité, les esprits vifs et novateurs qui seront capables de penser transversalement, au-delà des matières, de creuser un problème sans nécessairement viser un résultat et de prendre plaisir aux défis du savoir, tout au long de leur vie, écrit Carl Honoré. Ce sont de tels individus qui inventeront le prochain Google, découvriront une alternative au pétrole ou élaboreront un plan pour sauver l’Afrique de la famine. » Carl Honoré

Ce pavé n’est pas un jugement sur la mère tigre. Il n’est pas là pour édicter ce qu’il faut faire ou pas. C’est juste une façon de voir les choses et  mes questions sont de réelles questions.

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez surement :

11 Comments on Mère tigre VS Mère poule …

  1. la farfa
    15/02/2013 at 8:28 (2 années ago)

    J’adore ton pavé!
    Moi aussi, je suis plus mère poule que Tigresse. Je ne sais pas si ma façon de faire est mieux qu’une autre. Je ne pense pas. C’est juste la meilleure façon de faire pour moi.
    Mais j’aimerai bien que les « autres » (et en premier lieu, les proches) admettent que ma façon de faire n’est en rien inférieure à la leur et cesse de me donner des leçons. ;)
    C’est peut être le même problème qui a poussé la Mère Cane et Sparkling Mummy a lancé leurs pavés. ^^
    En tout cas, merci pour ce pavé! Et merci pour les deux références de livres. je vais me les dégoter je pense. (l’éloge de la lenteur me fait de l’oeil depuis un bail maintenant.)

    Répondre
  2. Milie
    15/02/2013 at 8:52 (2 années ago)

    Un peu comme toi mais j’ai eu l’éducation inverse…

    Répondre
  3. Lalotte
    15/02/2013 at 9:00 (2 années ago)

    J’aime ta façon de voir les choses!! :)
    Des bises!

    Répondre
  4. estelle
    15/02/2013 at 9:37 (2 années ago)

    Je dirais que les 2 sont compatibles, oui j’ai été élevé à la fois par une « mère tigre » et une « mère poule », ma mère a été tout cela à la fois.
    J’ai reçu une éducation très stricte avec des valeurs et à côté de ça, moi aussi j’ai dansé des après midi entières sur les NKOTB, j’ai commencé des sports ou activités que j’ai arrêté, etc…  l’un n’empêche pas l’autre.
    Oui j’en ai voulu à ma mère lorsque je me prenais des « engueulades » ou des punitions (c’est une réaction tout à fait normale) mais aujourd’hui, j’ai compris tout le bien qu’elle m’a fait, tout le bien que cette éducation m’a fait.
    Aujourd’hui, je suis pareille avec mes filles et je ne changerais pas ;) 

    Répondre
  5. la mère cane
    15/02/2013 at 10:07 (2 années ago)

    Je crois que tout dépend de l’environnement dans lequel on grandit. Malheureusement.
    Quand on naît dans la jolie campagne avec des mures fraîche et des gentils papis c’est cool la liberté… Mais quand on naît dans le ghetto, que les exemples autour c’est la drogue, le sexe avant 10 ans et l’échec scolaire on est bien content d’avoir une maman Tigre qui sait montrer les crocs! Qui sait nous pousser et nous dégager le chemin.
    Aujourd’hui encore certains ont certaines facilités… Je sais que si je ne pousse pas mon fils et ne lui inculque pas très tôt certains principes d’éducation il risque de mal tourner ou on le poussera à mal tourner. Moi je suis noire mon fils est métisse et on vit dans le 93…
    Voilà!

    Répondre
    • Mamananonyme
      15/02/2013 at 10:18 (2 années ago)

      Oui, sauf que j’ai grandit dans la cité des indes à sartrouville – pas super connue pour sa tranquillité dans les années 90, je ne sais pas aujourd’hui je n’y vais plus jamais.
      Je savais les choses à faire et à ne pas faire sans être poussée parce que c’était une relation de confiance et que je ne voulais pas perdre la confiance de mes parents pour des bétises.
      Mais c’est vraie que tout dans la vie est toujours une question d’éducation reçue vs celle que l’on aurait voulue avoir et celle que l’on donnera !
       

      Répondre
      • la mère cane
        15/02/2013 at 10:26 (2 années ago)

        Tout dépend donc de la personnalité de l’enfant et de sa force de caractère face à la tentation. Je ne pense pas que tous les parents soient capable d’évaluer cette force à 6 ans 10 ans. Un enfant reste un enfant. A mon sens c’est au parent de le protéger.
        J’ai confiance en mon enfant mais le monde lui je ne lui fait pas du tout confiance. Encore aujourd’hui si je me laisse moi adulte faire personne ne me fera de cadeaux. Pourquoi on lui en ferait à lui?

        Répondre
  6. sofy
    15/02/2013 at 10:34 (2 années ago)

    coucou

    Que de bons souvenirs  …. !!!

    avec notre super plat :-)  
    bisous

    <3 <3 <3

    Répondre
  7. sniper
    17/02/2013 at 8:10 (2 années ago)

    « Les mères tigres veulent-elles que leurs enfants réussissent là où elles ont échoué ? » C’est une question qu’on peut légitimement se poser…Les enfants il faut les laisser vivre leur vie, si on en fait juste pour se défrustrer de ce qu’on a pas fait soi-même c’est un peu voir très dommage quand même…

    Répondre
  8. Lulenlune
    18/02/2013 at 1:47 (2 années ago)

    Hello,Je crois que certaines mères tigres veulent s’accomplir par leurs enfants, d’autres sont des icones de réussites et veulent que leurs enfants soient à la hauteur…
    Il faut tirer des enseignements de ses expériences, mais ne pas oublier que ses enfants sont différents : j’aurais eu besoin d’être beaucoup plus « encadrée », mais si mes enfants n’ont pas de déficit d’attention comme moi, ils seront étouffés et non aidés par le cadre que je veux leur donner pour les aider à mieux s’accomplir… mais est-ce qu’on choisit un modèle éducatif, ou est-ce qu’il s’impose à soi, parce que c’est ce qu’on arrive spontanément à transmettre ?
    Sinon, tu sais que tu as une alerte « bad reputation » SWOT ? Tu devrais aller « contester » auprès du site (il faut se battre pour ouvrir ton blog quand on a le plugin swot installé).

    Répondre

Leave a Reply

CommentLuv badge