Le jour d’après …

Alors, oui, ce titre est bizarre.

Oui, en le lisant tu te demandes surement de quoi je vais bien pouvoir te parler.

Le jour d’après …

Le jour d’après la pluie, le jour d’après une cuite, le jour d’après une nuit agitée par les 5 réveils de ton dernier.

Non, trop facile ça.

Je parle du jour d’après le rendez-vous avec le directeur de l’école élmentaire de ma fille.

C’est un monsieur agréable, charmant même dans son attitude, qui m’a reçu. Un directeur d’école qui m’a eu l’air bienveillant, mais désespéré.

En 20 minutes de RDV, il m’a dépeins une école saine, remplie d’enfants dont le niveau scolaire est plus qu’enviable, vivant dans un quartier privilégié, avec des parents pour l’énorme majorité instruits, travaillant tous les deux – ça a son importance pour la suite.

Mais le problème de cette école, ce sont les ressources.

En 2012-2013, il n’a jamais vu l’ombre d’un remplaçant, il a pourtant bien eu des absences de professeurs.

430 élèves sont dans cette école. Cela en fait une grosse école élémentaire. Ses 430 élèves ne sont surveillés que par 2 enseignants à chaque récréation. Il n’y a pas d’infirmière.

Mais et surtout, ils ne savent pas quoi faire des enfants le midi juste après la cantine (taux de remplissage de la cantine, 80%). Les pauvres gosses sont donc sans but, dans la cours – ou dans le préau par mauvais temps.

Et ils ne font rien…. pdt 1h30, surveillés par 2 enseignants.

Et rebelote le soir. Après la classe à 16h30, il y a études surveillées, mais ça c’était avant puisqu’en 2013, le gouvernement semble vouloir faire appliquer à l’arrache, sans moyen et coûte que coûte une loi veille de 30 ans qui interdit les devoirs écris.

Pas de devoirs écris mais pas d’animateurs pour les enfants =  encore des enfants qui vont zoner dans la cours, pendant 1h30 pour les plus chanceux et pendant 2h pour ceux dont les parents finissent plus tard.

Et impossible de passer les prendre entre 16h30 et 18h. Soit on ne travaille pas et on est là à 16h30, soit on attend 18h, même si comme certains parents on peut être là vers 17h30. les sorties se font à 16h30-18 ou 18h30 point.

Dans un an ma ville passera aussi à la formule de l’école sur 5 jours et les enfants seront sans nul doute dans la cours 1h de plus chaque jour. On les fera se lever le mercredi pour passer 1h de plus dehors les autres jours… à ne rien faire.

Parce que ne rêvons pas, s’il n’y a pas d’encadrement, de centre de loisirs et d’activité aujourd’hui dans l’école, c’est par manque de moyens. Il y  aura plus de moyens dans 1 an ???

Je sais bien que la maternelle est un lieu privilégié. que les enfants y sont protégés et particulièrement entourés, ils sont si petits. Mais l’entrée au CP doit-elle signifier la fin de tout encadrement digne de se nom.

Parce que cette école est dans un quartier plutôt bourgeois et épargné par les difficultés pécuniaires, nous devons faire l’impasse sur du personnel et espérer que nos enfants soient assez bien élevés pour ne pas s’entretuer dans la cours ?

Comme je ne suis pas la seule maman à avoir vécu ce moment de désarroi, Astrid du blog de Mômes.net a aussi « la chance » d’avoir sa grande dans cette école. Voici son ressenti Ma fille entre en CP et je déprime.


loading Le jour daprès ...


hellocoton Le jour daprès ...

Vous aimerez surement :

8 Comments on Le jour d’après …

  1. la mère cane (19 comments)
    23/05/2013 at 2:28 (1 année ago)

    C’est pareil chez moi. C’est terrible cette déchéance de l’école :/ Quand je repense à mes années sur les bancs de l’école primaire dans les années 80 c’était loin d’être aussi grave. Ils mettaient l’argent là ou il fallait.
    C’est malheureux.

    Répondre
  2. Delphine (61 comments)
    23/05/2013 at 3:40 (1 année ago)

    Dire que ma fille commence l’école en septembre. J’espère que malgré tout cela elle aimera autant l’école que mmoi mais là j’ai le moral en berne du coup

    Répondre
  3. la carne (10 comments)
    23/05/2013 at 4:13 (1 année ago)

    même combat ici. 230 élèves dans son école. 2 « taties » pour surveiller l’interclasse cantine… pas d’infirmière. les gamins jouent dehors… s’ennuient… parfois on leur met la télé (!). pas d’étude le soir ici. Ce sont des associations qui gèrent… comme elles peuvent…

    Répondre
  4. Florence BatMax (5 comments)
    23/05/2013 at 5:24 (1 année ago)

    Oui, c’est le même constat partout, mes enfants ont la « chance » d’être en ZEP, du coup le taux d’encadrement est plus important, mais il n’est quand même pas suffisant … Je suis d’accord avec la mère Cane, aujourd’hui, on ne veux plus parier sur l’avenir et mettre de l’argent où il le faudrait vraiment …

    Répondre
  5. Milie (158 comments)
    23/05/2013 at 6:09 (1 année ago)

    C’est désespérant… (j’ai bossé 7 ans dans l’EN)

    Répondre
  6. tracter (1 comments)
    24/05/2013 at 1:19 (1 année ago)

    De l’argent gaspillé dans des choses inutiles, des règles dénuées de tout bon sens, malheureusement les choses ne tournent pas rond et ce n’est pas près de s’arranger…

    Répondre
  7. diamanta0801 (23 comments)
    27/05/2013 at 1:52 (1 année ago)

    Ce n’est pas encourageant…. :/ Et le côté de ne pas pouvoir les récupérer entre 16h30 et 18h , je trouve ça bête… Imaginons que ce soit le seul moment où l’on a pris un RDV au docteur… :/ Ca voudrait dire qu’il vaudrait mieux ne pas les mettre à l’école pour être certain de les avoir sous la main au moment fatidique…!

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Le jour d’après …

  1. […] Ce billet tellement prémonitoire de ce que vis ma fille aujourd’hui à […]

Leave a Reply

CommentLuv badge