Une belle lettre au père Noël datant de près de 100 ans…

Il y a près de 100 ans, Homer Mellen avait écrit sa lettre au Père Noël comme le font des millions d’enfants dans le monde.

Sa petite-fille l’a récemment retrouvée et à décidé de  la partagée sur le plateau de Good Morning America (une émission de télévision américaine).

lettre-1915

C’est une jolie lettre pleine de douceur qu’a écrit Homer.

Le plus intéressant dans cette lettre, outre son âge, c’est ce qu’elle contient.

Pas de demandes excessives, pas de dernières nouveautés comme les enfants d’aujourd’hui.

Homer disait juste :

« Cher Père Noël, commence la lettre, pourrais-tu m’apporter une boîte de peinture, un petit livre et un cartable neuf pour les emmener à l’école s’il te plait ? et si tu as quelques noix, des sucreries ou des jouets en trop, aurais-tu la gentillesse de m’en envoyer aussi ? Tu ferais très plaisir à un garçon de 7 ans. »

 

Il y a quelques jours a été beaucoup commentée sur le net la lettre d’une fillette dans laquelle celle-ci demandait entre autres un scooter, 5 blousons, 2 baladeurs MP3, et un chèque de 1000 dollars.


De quoi faire réfléchir…

7 réflexions au sujet de « Une belle lettre au père Noël datant de près de 100 ans… »

  1. Mes filles ont demandé des cafards en plastique et des fausses moustaches ! Notre lettre au père  noël : blog.sociamily.com

  2. La lettre est bien émouvante, en effet.
    Moi, je vais peut-être paraître réactionnaire, mais tant qu’on laissera les enfants choisir dans des catalogues, la demande suivant l’offre, elle ne peut être que disproportionnée.
    Mes loupiots n’ont pas le droit de demander plus de 3 choses (rapport au poids de la hotte et aux lombaires de Papa Noël), ils n’ont accès à aucun catalogue et je les protège au maximum des pubs, ça ne les empêche pas d’avoir tout plein d’imagination au moment d’écrire leur lettre.
    Mon aîné a demandé une étoile filante l’année dernière !
     
     

  3. Très jolie lettre ! 
    C’est vrai que les demandes de nos monstres sont excessifs mais j’me dis que c’est en parti les parents les responsables. 
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*