Mais vous attendez quoi bordel ? … #BringOurGirlsBack

Comme toutes les mères et tous les pères du monde je prends bien soin de protéger mes filles.

Je les dépose tranquillement à l’école le matin en leur donnant un dernier bisou sur le front. Je leur souhaite une belle journée et leur rappelle que ce soir c’est moi, ou la baby-sitter qui vient les chercher. Le mardi je dis à ma grande que c’est ma copine qui viendra la prendre pour la déposer à son cours de danse.

Je fais ni plus, ni moins que ce que font les mamans et les papas.

Et le soir je les retrouve. Elles me racontent leurs journées. En fait la plupart du temps, elles gardent ça pour elles mais ce n’est pas grave, même si je sais qu’elles ne me diront qu’un « je ne sais plus » ou « c’est trop compliqué à expliquer », je leur demande. Je leur demanderais surement toujours.

Je sers leurs petites mains sur le chemin parce que j’ai peur des voitures.

Je fais ce que font les parents.

Comme tous les parents j’ai un peu peur. J’ai peur de choses obscures et finalement assez peu probables. J’ai peur qu’elles de perdent ou qu’elles soient enlevées.

J’ai peur comme le font les parents.

Ils avaient surement les mêmes rituels les parents des 276 lycéennes enlevées le 14 avril 2014 au Nigéria. Ils déposaient un baiser à leur filles.

Ils avaient surement peur des enlèvements aussi.

Les parents ont cette peur.

Et puis leur peur est devenue réelle. Une réalité pour 276 familles. Pour un pays, pour un continent et pour le monde.

Les fillettes ne sont plus protégées. Même à l’école ou les ravisseurs sont venus les chercher.

Dans quelques jours cela fera 1 mois qu’elles ont disparu.

On sait leur destin si on ne les retrouve pas, elles seront mariées (certaines n’ont pas 10 ans) de force dans les pays voisins à des membres de groupes islamistes. Elles seront privées de tout, de leur éducation, de leur liberté, de leur corps et de leurs croyances.

Si on ne les retrouve pas leur parents ne leur déposeront plus jamais un baiser sur le front avant de les déposer à l’école.

#BringOurGirlsBack aidez-les !

Signez la pétition et partagez ce hashtag sur les réseaux sociaux : #BringOurGirlsBack

 

Bring-Back-Our-Girls-590x339

9 réflexions au sujet de « Mais vous attendez quoi bordel ? … #BringOurGirlsBack »

  1. Merci pour le billet. On est tous à 100% avec ces filles, leurs familles et ces fous qui n’ont rien compris au Dieu dont il se prétendent. Le droit à l’éducation, à l’égalité, au choix de sa vie (mariage, travail, enfants, santé) c’est ici, ailleurs, partout, tout le temps, toujours. #BringOurGirlsBack

  2. C’est triste et ça me mets en colère. J’imagine ce que ressentent ces pauvres filles ainsi que leur familles. Que dieu soit avec eux. Ou sont passer les « forces occidentales », ils n’interviennent que pour exploiter richesses naturelles des pays africains sinon ils ne font rien pour les sauver!!!!!!

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*