Où et comment regarder des séries en streaming gratuitement …

Il y a peu de temps, avec des collègues nous parlions séries et streaming. Nous sommes toutes assez amatrices de série américaine et forcément, nous cherchons à les voir avant tout le monde, ou juste à les voir parce qu’on ne les verra peut-être jamais en France – comme les Walking Dead ou True Blood, séries difficilement montrables à des heures correctes sur le PAF.

Alors comme beaucoup de monde, nous avons nos sources et je vais partager la mienne aujourd’hui.

DPStream.

C’est archi complet, archi simple à utiliser quand on sait par quel bout commencer.

Voici donc le B.A.BA de site : Il faut un compte PureVID. Pas un compte payant, un compte gratuit, en gros un login, c’est aussi simple que ça. Tu te connectes sur pureVID, puis tu vas sur DPStream et là tu pourras regarder gratuitement tes séries. 1h de visionnage environ puis il faut attendre 53 min et rebelotte pour 1h de vidéos… Archi simple !

Et la légalité dans tout ça ?

C’est flou, très flou même.

La loi dit que « le fait de dissimuler, de détenir ou de transmettre une chose, ou de faire office d’intermédiaire afin de la transmettre, en sachant que cette chose provient d’un crime ou d’un délit.

Constitue également un recel le fait, en connaissance de cause, de bénéficier, par tout moyen, du produit d’un crime ou d’un délit »
(Article 321-1 du Code pénal).

Les flux de données étant provisoirement stockés dans la mémoire de l’ordinateur du spectateur, il détient une une oeuvre protégée provenant du délit de contrefaçon.

Mais, la jurisprudence reste assez partagée sur ce sujet.

Un arrêt de la Cour de Cassation a relaxé un internaute  ayant consulté un site diffusant un contenu à caractère illicite (Cour de cassation, ch. Crim, 5/01/2005, n°04-82524, affaire Jean Luc X)) et un arrêt de la Cour d’appel le condamne en revanche (Paris, 24/03/2005, AJ Pénal 2006, p.39). J’avoue ne pas savoir quelle est sa condamnation, une amende j’imagine.

D’un point de vu purement personnel, je regarde peu en streaming et uniquement des séries que l’on ne trouve quasiment pas en France ou a des heures indignes  – je vais pas regarder les experts en streaming par exemple – jamais de film, je vais au cinéma pour ça – et de moins en moins grâce au replay.

Mais ma vraie question est : A quand une vraie offre d’abonnement sur les visionnages de séries en illimités comme Deezer ou Spotify pour la musique ? Là, je signe de suite !

Où comment bien écrire un mail …

J’ai eu envie d’écrire ce billet après avoir reçu un mail qui pour ma part est le pire que l’on puisse faire en matière de mail !

Une jeune femme en recherche d’emploi, m’envoie un mail avec son CV et un petit mot pour se présenter.
Jusque là tout va à peu près. Je te passe les détails sur le nom du doc word « CV laetitia-assistante-prod_copiesurmarie ». Elle a envoyé le mail groupé avec TOUS les autres mails visibles. Toutes les agences d’intérim, toutes les boites, en concurrence les unes des autres, tous les contacts… visibles de tous ! Visiblement la case Cci lui est inconnue.



Reprenons donc ensemble les quelques règles de bienséances lorsque l’on écrit un mail
– Baronne De Rothschild, sort de ce corps.

Utiliser le mail c’est bien, mais pas trop

Ne noie pas tes amis ou connaissances sous les e-mails. Limite autant que possible le nombre de mails que tu leur envoie. Et surtout pitié, évite de participer à la circulation de chaînes ou de blagues de mauvais goût.

Identifie toi le plus possible

Tu as plus d’intérêt à ce que tes mails soient identifiables pour que les destinataires les ouvrent et les lisent – un mail non lu, c’est comme de parler seul. Le plus simple est de paramétrer ta boite mail de façon à bien mentionner tes prénom et nom dans la partie Expéditeur. N’oublie pas non plus que ta signature est importante – pas de machin qui clignote merci.

Soigne tes messages

Le ton d’un mail dépend du destinataire. Un peu comme dans le langage oral. Efforce toi de respecter les règles d’orthographe et de grammaire de base. N’oublie pas la politesse, tout en évitant les formules du style « veuillez agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs ». Un bon « Cordialement » c’est très bien. Et pas de mot en majuscule. Les majuscules sont comme crier en langage internet !

Gère les accusés de réception et la  priorité des messages

Si cela est nécessaire, attribue une priorité (règle d’importance) aux messages que tu envoies. Les personnes à qui s’adresseent les mails porteront alors peut être une attention particulière à tes messages. De même pour l’accusé de réception, utile en cas de litige par exemple.

Sélectionne les bons destinataires

Le mail (ou courriel d’ailleurs) doit être adressé à la ou aux personne(s) concernée(s) et uniquement eux. Place les personnesen copie conforme (Cc) si tu veux que les autres voient à qui le mail à été envoyé. et en Cci, copie cachée si les destinataires ne doivent pas voir qui d’autre à reçu le mail – erreur faite par ma demoiselle au CV.

Attention au pièces jointes

Le mail permet aussi de transmettre des photos, des documents…mais attention aux noms de ses documents car ils apparaissent dans le mail ! Et attention à qui tu les envoies …

Facebook joue la pedagogie après une petite bêtise maison …

Depuis quelques jours facebook agit de plus en plus sur la pédagogie pour expliquer les règles de confidentialité de son réseau social.

Presse-citron nous explique les étapes :

Fin décembre 2012 : des raccourcis vers les principales questions que les utilisateurs posent le plus sur la confidentialité sont accessibles sur toutes les pages (en haut à droite) : Qui peut voir mes contenus ? Qui peut me contacter ? comment empêcher quelqu’un de me contacter ? Etc.

Janvier 2013 : D’ici peu (quelques heures ou jours), Facebook va ajouter une double protection pour les applications. En effet, même si vous avez accepté la publication pour une application tierce, celle-ci vous demandera une nouvelle fois si vous êtes d’accord au moment de la publication.

Il aurait pu le faire il y a déjà longtemps mais cela ne leur semblait peut être pas une nécessité. Après tout, nous usager de facebook pouvons nous débrouiller seul face aux milliers de règles et d’actions à mener pour s’en sortir sur facebook.

Mais ça c’était avant …

Avant que la propre soeur de Mark Zuckerberg ne se fasse avoir en postant sur facebook une photo de famille qu’elle pensait cachée de tous mais par le jeu des commentaires et des tags, d’amis en amis la photos à fait le tour de twitter…

Un mal pour eux, pour un bien pour nous peut être !

On a toutes un jump scare à raconter …

Un jump scare, dans le langage des mordus de cinéma et de films d’horreurs/fantastiques, c’est quand tout d’un coup dans une scène classique, calme, sans « danger » apparent, le réalisateur se débrouille pour te faire sursauter !

Voici un de mes jump scare favori. Dans Insidious, il n’est pas là ou on l’attend :

En tant que maman, mon coeur à fait des jump scare des dizaines de fois.

Un jour ou j’ai perdu la grande de vue 30 seconde au parc.

Un jour ou elle s’est mise à courir d’un coup dans la rue.

Un jour ou elle a ramassée un vieux chewing-gum ou un vieux mégot par terre, l’amenant vers sa bouche.

Un jour ou j’ai entendu un gros boum caractéristique d’une chute dans la chambre puis un hurlement.

Et puis il y a eu le premier, à la maternité quand elle a failli s’étouffer et que je l’ai retrouvée toute bleue …

Bon aller, trêve de plaisanterie, tu veux en voir des jump scare qui font flipper ?

* Un grand classique, Carrie :

* The Grudge :

* Seven pour finir :

 

Je suis certaine que tu as quelques Jump scare de maman à me raconter, non ??

 

Et en français ça donne quoi les logos des grandes marques ? …

Certains logos de grandes marques – pardon, de super gigantesques énormissimes grandes multinationales – sont en fait carrément risibles si on les traduit en français…

Ceci explique peut être que certaines grandes marques françaises choisissent de passer directement à l’anglais.

Morceaux choisis :

Bon, j’avoue que la traduction est parfois volontairement exagérée pour accentuer l’effet comique de la chose, mais tout de même, c’est fort de café.

Pour en voir encore plus, c’est sur Topito qu’il faut aller !

C’est quoi ta plus belle histoire d’Internet ?

Internet est entrée dans ma vie en 1999. 1 an après qu’un ordinateur digne de ce nom soit entré dans ma chambre – mon premier était un Amstrad 6128. Je me souviens que je le bidouillais en langage C: que l’on appelait langage basic. Pour ça j’avais un livre énorme plein de truc qui ne veulent rien dire. Mais c’est ce jour là que l’informatique m’a collé la peau.

Quand au début de l’an 2000, mes parents ont prit Internet, ma vie à changé. J’avais le monde à porté de main. Le savoir, la culture, les échanges via tchat – même si tu découvres vite que le monde est plein de vicieux – les téléchargements de MP3 …

Internet à changé ma vie. J’y ai trouvé l’amour, des amies, mes differents boulots.

Aujourd’hui j’y passe 8 à 10h par jour, pour le travail, pour le blog, pour les loisirs.

J’y fais mes courses, j’y organise mes RDV, mes fêtes, mes sorties. J’y ai beaucoup d’amis que l’on dit « virtuels » et qui portant sont si réels. Aujourd’hui je contacte qui je veux d’ou je veux et quand je veux. Ou que je sois, j’ai le monde dans ma main.

Avec tout ça, j’ai beaucoup de mal à déterminer qu’elle est ma plus belle histoire avec Internet. Hormis d’y avoir rencontré l’homme qui partage ma vie, le papa de mes 2 filles, chaque jour est une belle histoire avec Internet. Chaque jour j’y tisse des contacts, j’y évolue, je prépare mon avenir ou ma reconversion. Chaque jour je voyage un peu partout dans le monde en me connectant sur des blogs du monde entier.

Je ne sais pas si pour tout le monde Internet tient cette place, mais j’aimerai bien le savoir.

Pour toi, que représente Internet ? A changé ta vie ? Il t’as permis de voir les choses autrement ?

 

 

 

Cette fois c’est définitif, je le quitte …

Ce n’est pas la première fois que je lui fais cette menace, j’en avais déjà parlé en 2010 après la naissance de ma petite. je le trouvais trop présent, très collant. Il me faisait raconter des choses trop personnelles.

Par la suite, il y a quelques mois, un premier gros clash m’a fait très peur, et la, cette semaine, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, la claque de trop …

Je le quitte.

Ce compte Facebook personnel, je le ferme.

Bien sur avec Facebook, ce n’est jamais possible complètement, mais je peux effacer un maximum de choses avant de demander la suspension du compte.

Effacer les photos des filles, les moments de vie si importants, les conversations -privées, devenues publiques ou publiques à la base – les « j’aime » sur les délires des copines, les « j’aime » sur les photos des nouveaux-nés, les commentaires sincèrement heureux, ou vraiment colériques…

Virer les photos de rentrée des classes de ma fille, les miennes enfant, celles des premiers sourires de ma petite ou ses premiers pas chancelants, celles du mariage de ma soeur ou de mes grands-parents disparus…

Quitter des groupes d’amis qui me sont proches, me dire que je n’aurais peut être plus de nouvelles de mes cousins / cousines, me dire que je vais peut être perdre définitivement de vue certaines personnes, tout cela me fait mal…

Mais c’est sans doute le prix à payer pour se désintoxiquer de Facebook. Tout stopper pour mieux respirer… Surtout après les differents bug liés à la confidentialité des données.

Aller, rassurer-vous, Facebook ne se débarrassera pas de moi comme ça. On m’y retrouve et . Famille, amis, j’espère bien vous y retrouver très vite !

Le paradoxe Facebook … en même temps que peut-on y faire ?

Je viens d’être puni par Facebook.

J’ai rarement l’occasion d’être puni. C’est un truc qui n’arrive plus trop à 30 ans passés.

J’ai bien 2-3 prunes de mauvais stationnement ou pour un dépassement de vitesse en ville – en 12 ans de permis et 10 000 km par ans c’est raisonnable, mais rien d’autre.

Niveau boulot, on ne m’engueule pas et à la maison, ça ne risque pas !

Bref, ça m’a fait un petit pincement d’être puni par Facebook …

Surtout qu’en y réfléchissant, c’est plutôt de leur faute.

En effet, j’ai interdiction de demander quiconque en ami pendant 14 jours – sous peine d’expulsion pure et simple du réseau social – car j’ai invité des gens que je ne connais pas In Real Life. C’est vrai, je l’avoue.

Soit, comme 99% – j’invente le chiffre là – des membres facebook.

Mais ce qui me pose problème ce n’est pas ça, c’est ça :

(double clic sur l’image pour la voir en grand !)

C’est Facebook lui même qui te suggère des gens que tu ne connais pas !

En gros, ils te tendent un gros bout de gâteau alors que tu es au régime Dukan !

Ps : si cette page facebook disparait, tu sauras qu’il ne faut pas écrire un billet sur facebook !

 

 

 

L’Iphone 5 une merveille … pour les parodies …

A peine présenté.

Même pas encore commercialisé.

L’Iphone5, dernier né d’Apple – mais sans Steve Jobs – est parait-il un bijou de technologie … en tout cas, c’est un bijou pour les parodies, les guignols et tout ce que la toile compte d’humoristes !

Petits morceaux choisis :

L’Iphone 5 est plus grand que le 4S qu’en sera-t-il des suivants ?

L’iphone 5 est bourré de trucs et de machins et il change de connectique !

L’Iphone 5 est un téléphone !

L’Iphone 5 est une révolution !

Si tu as d’autres billets d’humour sur l’Iphone 5 à partager, fonce !