Aujourd’hui je t’explique le LOL …

Dans la série des lundis « culture web », je vais te parler du LOL

Uu delà de la simple définition de wikipédia, le LOL est devenu un concept central d’Internet avec ses adeptes et ses détracteurs.

La définition wiki : « LOL est l’acronyme en argot Internet et en langage SMS de l’expression anglaise Laughing out loud ou Laugh out loud (mot à mot : rire à voix haute, ce qui peut se traduire par « rire aux éclats »). »

Pour la petite histoire, le lol est apparu dès les débuts d’Internet dans les pays anglo-saxons, avant de faire un tac auprès des gens internautes mondiaux au début des années 2000. Ensuite, il a disparu n’étant plus utiliser que pour les jeune de 15 ans sur les skyblogs avant de faire un come bac fracassant à la fin de la décennie grâce à facebook et twitter entre autres.

Lol, ponctue les phrases et les commentaires laissés sur les blogs, forum ou réseaux sociaux afin que tout un chacun comprenne qu’il s’agit d’une boutade ou d’un commentaire à prendre au second degrés.

Pour ma part, j’ajouterais que le lol me permet de

– combler les blancs dans les conversations MSN ou facebook,

– faire semblant de m’intéresser à ce que dit mon interlocuteur,

– conclure un de mes – long – monologue en montrant comme je suis drôle et brillante – lol

Bien qu’il connaisse toujours une très forte popularité, le lol a bon nombre de détracteurs (les amoureux de la langue française qui lui préfère le « ahah », les anti kikoulol c’est à dire les anti langage de jeune !!

Les défenseur de la langue française modérés utilisent le MDR « mort de rire ».

Dans certains milieu, qu’on qualifiera de jeune, ou dans le cadre de l’humour, voir de la moquerie, on trouve maintenant le lol à l’oral.

J’avoue qu’il m’est déjà arrivé de le dire, pas plus tard que la semaine dernière à une collègue. Elle est bien plus jeune que moi (24 ans) et je sais qu’avec elle un lol oral passera bien. Je ne suis pas certaine de la tenter avec une personne significativement plus âgée que moi, voir pour qui internet est un monde inconnu.

Dans la lignée du lol, on trouve lulz. Pour te le définir simplement, je dirais que le lulz est un lol qui se fait au dépends d’une autre personne.

Il existe des signes plus puissants que lol :

ROFL  » rolling on the floor laughing » soit « je me roule par terre de rire ».

LMAO ou LMFAO « laughing my (fucking) ass off » soit « je ris à la mettre le (putain) de cul par terre »

Il existe même un verbe Loler – pas encore dans le Larousse mais parions que cela changera !

Je lole, tu loles, il lole, nous lolons, vous lolez, ils lolent ..

 

 

Ma vie est un long manteau Prada … tranquille …

Aujourd’hui j’étais censée faire un article sur le LOL, mais faire un vrai article sur LOL, ça prends beaucoup, beaucoup de temps (tu verras ça la semaine prochaine!!) et là, il se trouve qu’aujourd’hui, je n’ai pas le temps –Mea culpa.

La faute à ma real life, mon boulot quoi !

Aujourd’hui, je me sens un peu comme Andréa et Emilie dans le diable s’habille en Prada. Je dois résoudre un problème mais je n’ai que 1% de l’information.

En gros ça donne :

Ma chef-chef : Mamananonyme, tu peux venir dans mon bureau, s’il te plait ?

Moi : oui.

Ma chef-chef : L’entreprise L nous facture 500 euros par mois depuis 3 mois, je ne sais pas pourquoi, il faut les contacter et leur dire d’arrêter ça !

Moi : ok, tu as une facture pour les références ?

Ma chef-chef : Non, et je ne sais pas à quoi ça correspond.

Moi : Ok, qui chez nous a un compte chez eux ?

Ma chef-chef :  : je ne sais pas.

Moi : Ok… heu ça va être chaud là, en plus c’est tout en anglais.

Ma chef-chef : Oui … (1 longue minute passe…)

Ma chef-chef : c’est tout. Merci !

 

Alors là tu te dis que je suis nulle, il suffit de téléphoner à la société L pour voir de quoi il s’agit, sauf que la société L c’est une soeur quasi jumelle de Facebook, tu vois le bordel dans lequel je suis.

Je dois en gros, contacter la soeur jumelle de facebook, pour lui demander qui chez nous à ouvert un compte qui nous coute 500 euros par mois et d’arrêter de préléver les 500 euros, le tout sans savoir qui, quand, quoi et comment !!!

J’aime bien  Ma chef-chef  mais là, je la voit comme ça :

 

 

Je trolle, tu trolles, il trolle … c’est quoi donc, un troll d’internet ?

IRL (dans la vraie vie), un troll c’est ça :

Sur Wikipédia, ils disent :  » un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (sur un forum ou autre) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée »

« En anglais, le verbe to troll et le nom troll ont des sens et des origines différentes.

Le terme troll provient du verbe trolling, qui lui-même a pour origine l’ancien français « troller5« . Il s’agit de l’action de pêcher à la cuillère …

Les personnes se rendant coupables de trolling ont progressivement été appelées des Trolls, en allusion aux monstres de la mythologie nordique. Dans le jeu Donjons et Dragons, les trolls ont une capacité de régénération, les membres découpés repoussent en quelques heures ; la comparaison avec les fils de discussion qui se multiplient et les profils recréés quasi instantanément est d’autant plus pertinente »

Comment agit le troll

La tactique du troll de base est très simple et consiste à :

– provoquer et à insulter

Aller par exemple sur un site de femmes allaitantes et dites « toutes les femmes allaitantes sont des détraquées qui feront de leurs enfants des pervers sexuels si l’allaitement dépasse la sortie de la maternité »
ça c’est l’attitude du troll lourd qui se repère à mille lieux mais qui trouve toujours une ou deux personnes pour lui répondre.

– faire s’affronter des groupes

Cela consiste à se faire affronter plusieurs groupes présents sur un forum, si besoin en créant plusieurs pseudos, chacun étant pour un groupe, pour envenimer la situation avec plusieurs personnages tous aussi artificiels les uns que les autres. Les biberonnantes contre les allaitantes par exemple.

– la polémique complètement stérile et le UP

Une tactique plus subtile consiste à entretenir des posts ou discussions qui ont déjà été traités il y a un moment – des années parfois -en faisant des UP – remontées de posts- intempestifs et/ou en relançant des polémiques avec des débats stériles mais qui fonctionnent.

– privilégier la forme au détriment du fond

TrollLes trolls n’abordent jamais un sujet sur le fond et se focalisent sur la forme, prenant facilement les autres membres en témoins : «pourquoi tu me parles sur ce ton? », « moi je ne t’ai pas agressé alors pourquoi tu m’agresses », « purée, les fautes d’orthographe ça pique les yeux », « c’est nul de critiquer ton interlocuteur parce qu’il fait des fautes, on n’est pas à l’école là »…

– la faute à la gestion du site

Le troll s’en prend aussi assez régulièrement aux modérateurs du forum, car pour lui, c’est de leur faute s’il se prend une volée de bois vert !!

Troll bête VS troll méchant

On notera une belle différence entre le troll bête – qui répond à tous les messages suivant son message initial – , et le troll méchant – et bête aussi  – qui se contente d’entretenir le mouvement par quelques interventions très ciblées, de préférence envers des personnes connues du forum. Il est beaucoup plus difficile de contrecarrer le troll méchant dans ce cas, puisque ce n’est pas lui qui insulte directement mais pousse les autres à le faire d’eux-mêmes.

Les résultats de l’action d’un troll

Au final, tout est bordélique. Le forum devient connivences, divisions, sous-entendus, recherche d’alliés et d’ennemis, participants populaires vs participants inconnus.

Ceci le conduit en général à se plaindre auprès des modérateurs de la manière dont certains membres se comportent avec lui (toujours de façon totalement injustifiée).

Si le troll a réussi à agir, il y a eu de la modération et des interventions supprimées. Il peut alors crier à la censure, à l’absence de liberté d’expression, etc… et faire monter la pression sur le forum.

Quelle solution à tout ceci ?

La meilleure parade consiste tout simplement à ignorer les messages du troll en question. Un email aux modérateurs permet également d’alerter de la présence d’un troll trop lourd.

Un troll se nourrit uniquement des réactions qu’il engendre. Plus il fait réagir, plus on s’occupe de lui, plus on lui donne de l’importance et on le valorise, et plus il continue sa mission. D’où l’expression anglaise : « don’t feed the troll » (ne nourrissez pas le troll).

Voyant ses efforts sans succès, le troll part alors généralement sur un autre forum avec des membres moins malins pour se nourrir.

La semaine prochaine, on causera sur le LOL !

 

 

Aujourd’hui, mamananonyme te souhaite la bonne année et t’explique ce qu’est un mème …

Alors, puisqu’il est de bon ton chaque année de souhaiter partout autour de soi « bonne année », et bien « bonne année » à toi !!

Personnellement, je ne suis pas une grande fan des voeux de bonne année. J’aime la souhaiter au gens que j’aime, je trouve assez étrange par contre de la chanter à tour l’arigot à tout le monde… voilà pour le « c’était mon avis du jour » !!!

Revenons en à nos moutons, enfin, nos mèmes.

Définition (merci Wikipedia) :  « Un mème internet est une idée simple propagée à travers le web. Cette idée peut prendre la forme d’un hyperlien, d’une vidéo, d’un site internet, d’un hashtag (promis j’explique ça un jour), ou simplement d’une phrase ou d’un mot. Ce mème peut être propagé par plusieurs personnes par le biais de réseaux sociaux, de blogs, de messageries instantanées, d’actualité, et autres services internet ».

Et là, tu te dis que ce n’est pas plus clair pour toi – ça fait toujours ça la première fois !

alors, voici quelques exemple de mèmes, tu vas voir, tu vas piger !

Je commence par le plus connu

Avec Keanu Reeves

Avec un policier

Nyan cat

Keyboard’s cat

Une petite vidéo récap

Voilà, maintenant tu sais ce qu’est un mème !!

 

photobombing …

J’ai décidé de lancer une série d’articles « culture web ».

Chaque lundi, un petit topo sur ce qui se fait, se dit, se joue sur le monde d’Internet… et tu vas voir, c’est pas de tout repos…

Aujourd’hui, j’attaque le photobombing ; « Art consistant à ruiner une photo en se plaçant, de façon volontaire ou non, devant l’objectif ».

 

La photobombing la plus célébre (devenue un mène – je t’explique la semaine prochaine ce qu’est un mène !- ) c’est celle-ci :

En voici d’autres !!

Mais ATTENTION pas mal de ces images sont des fakes comme le prouve cette vidéo !