La responsabilité de chacun, les actes de tous …

Hannah Smith pour une photo d’eczéma postée sur Facebook.

Gauthier, 18 ans, pour une vidéo suivie d’un chantage.

Josh Unsworth, 15 ans, suite à un flot de menaces sur Ask.fm

Erin Gallagher, 13 ans, harcelée durant 24 heures avant de passer à l’acte.

Ciara Pugsley, 15 ans, harcelée sur le net.

Nicolas, Louise, Emily …

Tous ont été des victimes du harcèlement en ligne ou cyber-harcèlement.

Tous ce sont suicidés. Ils ne voyaient pas d’autres solutions.

cyber-harcèlement

Certains ont fait une petite erreur, minime, comme on en a tous fait à 12, 15 ou 18 ans.

D’autres sans raisons.

Entre ados c’est comme ça me direz vous. Ils ne savent pas les répercussions de leurs écrits. Ceux qui, les uns après les autres, enfoncent le clou un peu plus.

Peut-être parce qu’ils sont eux-mêmes si jeunes, parfois si bêtes.

Mais quand ceux qui participent au cyber-harcèlement sont des adultes, des femmes, des mères de famille, quand elles sont lues par des milliers de personnes, quand elles animent une page représentant une entreprise…

Peut-on dire qu’elles sont juste jeunes et bêtes ?

Stadire, oui, je parle de toi. Toi qui sembles au fait de bien des choses, tu ne sembles pas connaitre cet acte de torture psychologique à petit feu qu’est le cyber-hacèlement.

Pourtant ton billet sur le baby-blog et ton statut FB sur cette même page entrent assez bien dans la définition :

Le cyber-harcèlement est le fait d’utiliser les nouvelles technologies d’information et de communication pour humilier ou intimider un autre élève, de manière répétée dans le temps.

Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux, courriers électroniques, réseaux sociaux, etc.

Publier sur internet, dans un billet clairement moqueur les vidéos de jeunes filles un peu perdues sur le net en espérant que cela buzz à leur détriment (et pour ton bien tant qu’à faire), c’est le début du cyber-harcèlement.

Il peut prendre plusieurs formes telles que :

  • les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne

  • la propagation de rumeurs

  • le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale

  • la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe

  • la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture

Tu es en plein dedans ma chère et tu entraines avec toi toute tes jolies suiveuses qui ne pensent pas une seconde au mal qu’elles peuvent faire.

Je l’ai déjà dit (et je suis loin d’être la seule à le penser) je ne comprends pas qu’on puisse te laisser agir comme ça sur un site et une page appartenant à un grand groupe..

Je me doute qu’ils doivent y trouver leur compte, le ROI doit être bon, mais un jour tu iras trop loin. Ce jour c’était peut être hier…

Ce billet me vaudra peut être ma première volée de bois vert, je m’en fiche, ces gamines ne méritent pas d’être lynchée sur la place publique. Personne ne le mérite. Et des adultes ne devraient pas prendre part à ça. Certaines devraient vraiment faire tourner leurs doigts 7 secondes avant d’écrire sur internet.

Pour en savoir plus sur le cyber-harcèlement : le site du gouvernement.

46 réflexions au sujet de « La responsabilité de chacun, les actes de tous … »

  1. D’accord à 100%
    Quand on est ou qu’on devient « prescripteur », lu par des milliers de personnes (même que des centaines), on se doit de maitriser ses propos.
    La technologie a du bon, mais pour le coup, elle a aussi bien des points négatifs, à nous de controler les dérives!
     
    Oumilyne.

  2. Houlala, les commentaires sous la vidéo de la petite Mélissa sont très violents. Effectivement, on ne peut pas se contenter de relayer une vidéo, sans assumer sa part de responsabilité. 
    Et si on ne peut pas empêcher les internautes de les regarder ou de les commenter, il nous revient de leur donner le moins d’écho possible. 
    Quand à la marque qui relaye cette absurdité sur sa page et son blog, c’est… comment dire… soit de l’inconscience, soit de la folie ! 

  3. Bien d’accord avec toi, mais …. l’article visait aussi à montrer les dérives des pré-ados qui s’exhibent (et se ridiculisent) sur le net. Du moins, c’est ainsi que je l’ai ressenti.
    En voyant ces vidéos, je n’ai pas pensé une seconde à me moquer de ces gamines qui jouent aux grandes (j’étais plutôt atterrée), mais j’ai plutôt pensé au manque de contrôle parental, à tout ce matériel hi-tech que les parents laissent à leur disposition, à ces filles qui pensent que le collège n’est qu’un catwalk, à ces filles qui ne réalisent pas que le net est un repaire de prédateurs (elles donnent leur vrai nom!), à ces filles qui auront besoin de s’exhiber toujours plus (et jusqu’où?) pour obtenir la reconnaissance de leurs pairs.

    1. Le pire danger d’internet pour ces mômes ne sont pas les prédateurs, ce sont les rumeurs, les ragots, l’image qu’on leur renvoi d’elles.

      Et là, elle passent pour des filles de petites vies (copyrigth ma mamie).
      Les prédateurs c’est un second temps.

  4. Ce n’est pas la première fois que je suis estomaquée par les agissements en ligne de la personne « responsable » de ce blog et cette page FB. Tu as bien fait de mettre les pieds dans le plat. Bravo!

  5. Je ne suis pas ce blog, je n’avais rien vu. Je suis d’accord avec toi, le cyberharcèlement peut partir de rien et peut sembler n’être rien au départ et pourtant…
    en plus ce billet dont tu parles fait réagir à plusieurs niveaux et me fait bondir… comme bcp de lectrices l’ont souligné, mais que font les parents ? que des gamines postent ce genre de vidéos à leur âge en dit long sur la « formation » qu’elles ont eu du net (bon ce n’était pas le sujet de ton billet mais impossible de ne pas en parler) … par ailleurs qu’une adulte se moque de jeunes filles c’est petit, surtout que ces filles en sont à l’âge où on se cherche… ton coup de gueule est justifié, comme tu dis on doit faire attention à ce que l’on poste, encore plus quand on est suivi… et on peut tout à fait aborder le sujet du maquillage à l’école sans se moquer de gamines… (se moquer d’une adulte qui le fait sur son blog en étant consciente de ses actes c’est autre chose…)
     

  6. Bon, j’ai ajouté une vue à son blog…. Mais pour lire l’article et les commentaires.
    Merci pour ton billet!
    Sylvie, 36 ans, maquillée gothique rebelle à 17 ans, maman d’un garçon et.. OUF!!!
    Je serai terrorisée d’avoir une fille, parce que… la société leur en demande trop.
    Chez les garçons, c’est telle marque de vestes, de chaussures, tel gros mot mis dans toutes les phrases, telle coiffure, le jean sur les fesses et non plus pour les cacher…. j’en ai des tonnes.
    Je ne juge pas ces petites, ni leurs parents, ni leur collège…
    Mais pourquoi ne pas revenir à l’uniforme qui ferait de nos enfants… des enfants!!!! ?

  7. je suis choquée de ce genre de pratique et propos tenu, je suis d’accord avec toi.
    ce n’est pas la première fois que ça arrive sur cette page, je ne comprends pas que le site laisse faire ça …

  8. Rien a ajouté j’ai vaguement entendu parlé de tout ca , je ne sais pas qui est quoi et meme si j’ai des doutes je ne m’interesse pas a ce genre de chose ca donne une importance de plus !!
    Mais oui y’a des choses qui vont BIEN TROP LOIN !!!! et oui il faut que ca s’arrête !! POINT !
    On est plus des gamines il y’a un moment ou les adultes doivent donner aussi l’exemple et ne ps faire n’importe quoi ! Et après sa veux donner des conseils et des leçon !!
    LAISSER MOI RIRE !!!!!

  9. Même si j’ai envie d’aller voir le site, je n’irai pas, je me doute bien de ce que je vais y trouver.
    Une telle violence existe depuis toujours, la différence c’est que sur le net cela va trop vite et surtout une fois diffusé cela peut se figer, un effet miroir pervers qui tue …
    que peut-on faire ? éduquer ses enfants, montrer les limites, écouter son enfant.
    Comment peut-on en arriver là ? je ne sais pas, ça me dépite …

  10. Je trouve que le cyberharcèlement est effrayant…
    Il est caché & la personne (enfant, ado, adulte) est enfermée dans ce monde virtuel qui empiète sur la vie réelle… Lorsque cela se termine en drame, c’est tout simplement tragique.
    J’avoue que j’ai déjà peur pour mes enfants, même s’ils st encore petits…

  11. Ça m’embête de commenter juste sur la bonne foi de tes propos mais je préfère ne pas aller voir.
    Déjà car je n’aime pas qu’on tourne qui que ce soit au ridicule, puis parce que la moquerie facile ça ne vole jamais bien haut et surtout pour ne pas être plus en colère qu’en te lisant ici.
    Ces femmes ne savent pas que c’est notre p***** de rôle de protéger les enfants ? C’est à nous de jouer les décérébrés de 5eme2 pour humilier de pauvres gosses déjà mal aiguillés ?
    Mesdames, je vous souhaite sincèrement que vos enfants ne fasses jamais de conneries et ne soit donc jamais la cible de la bave acide de vos charmantes web copines.
    Bravo pour ton billet, j’espère qu’il en fera réfléchir plus d’une.
     
     
     

  12. Mamananonyme, là où tu te plantes complètement c’est que moi je les trouve adorables ces petites filles 😉
    Je discutais parallèlement sur le mur d’une amie qui pourra en témoigner, elles me font fondre totalement.

    Par ailleurs, les vidéos sont en ligne, mais les filles qui sont auteur des ces vidéos peuvent tout à fait les désactiver.

    Je pense que tu vas un peu loin :) Bonne journée !

    1. oui, je vais trop loin, pardon.

      Tu as raison.

      Je suis le niveau 0 du blog faut dire, je suis si novice.

      Mais je vais apprendre de toi si tu m’en laisses l’occasion.

  13. J’avoue ne pas comprendre, ne voyant aucun harcèlement, aucune perversité ni aucune « volonté cachée sur le Baby blog et/ou dans les propos de stadire. Une forme d’humour gentil parfois mais rien de plus ni de moins
    Vous pouvez bizen évidemment juger que seul l’esprit de sérieux est de mise… mais j’y soupçonnerait, quant à moi, un vague relent de tartufferie et de réïfication de l’homme….
    Cordialement.
     

    1. c’est ça, tout à fait, je suis une tartuffe (mais sur mon blog, aucun mineur n’est blessé dans son amour propre).

      bien à vous

      MA

  14. « 10, 11 ou 12 ans et déjà des tutos vidéo de maquillage sur le net !  »
    C’était le titre du post… je me trompe surement, mais je ne ressens pas que Stadire est en train de fondre devant ces gamines, comme elle le dit… Elle les trouve peut-être adorables sur d’autres discussions, mais ici ce post ne pouvait qu’attirer les railleries des suiveuses! telles que « j’y crois pas, vous avez vu ces gamines !!! hihihi !!! moi, mes filles elles sont bien élevées !!! tiens, regardes, j’ai eu autre vidéo!! hihihi !!  » … il n’y a qu’à lire les commentaires, ça ne vole pas très haut et c’est parfois très irrespectueux pour les gamines et leur entourage (mais ça, c’était prévisible) !
    je souhaite qu’aucun des enfants de Stadire ou de ses suiveuses ne fasse quoi que ce soit qui puisse générer une discussion aussi méprisante pour les principaux intéressés et dommageable à long terme… juste pour une audience (ou buzz) de quelques heures… 
    bravo à mamaanonyme pour ce coup de gueule ! 
     
     
     

  15. – Bonjour, je m’appelle Marlène et je me mêle de ce qui ne me regarde pas
    Bon, Maman a Nonyme tu le sais j’adore ce que tu fais en général, et là, en particulier, je suis 100% d’accord avec toi sur l’analyse.
    Je ne poste aucune photo de mes enfants, je demande qu’on les floute quand on les filme ou mieux, qu’on ne les filme pas, même dans les mags parentaux je refuse de poser avec eux.
    Je suis une ouf du droit à l’image des enfants.
    Comme je le disais hier sur Facebook, je trouve un peu facile de s’en prendre à ces gamines.
    D’ailleurs je n’ai relayé aucune vidéo. Parce que voir des sites/blogs féministes donner des leçons de principes en postant des liens vers ces filles et en les traitant à mot couvert de putes, je vois pas bien comment ça fait avancer l’égalité hommes/femmes.
    Parce que les parents meeeeerveilleux qui imaginent savoir tout ce que font leurs filles dans leur chambre, j’y crois moyen.
    Parce que moi à 12 ans je bricolais des fausses unes de ELLE avec ma soeur, alors si j’avais un du Wifi et une webcam, mais j’aurais fait mille fois pire que ça !
    (« Leçon d’épilation de la moustache » 1ère partie)
    Parce que prétendre les défendre en les insultant, ça me dépasse.
    Parce qu’elles lisent les commentaires, et peut-être qu’elles pleurent, qu’elles regrettent, parce que c’est violent de se faire injurier tout ça pour avoir osé poster une vidéo de maquillage sur l’Internet mondial.
    Parce qu’il faudrait s’en prendre aux marques plutôt qu’aux filles.
    Parce qu’on ne peut pas encenser Nabilla et s’étonner que des gamines essayent de faire comme elle.
    Et puis parce que je les trouve chouquettes ces gamines.
    Je trouve ça mignon, tendre, touchant, comme quand ma fille de 20 mois essaye mes talons ou comme quand ma fille de 6 ans a maquillé sa soeur (de 20 mois donc).
    Ca ne veut pas dire qu’elles deviendront d’horribles filles de mauvaise vie (?!)
    MAIS parce qu’il y a un MAIS…. 😉
    Ecrire un billet qui s’en prend nommément à quelqu’un est-ce que ce n’est pas AUSSI une forme de cyber harcèlement ?
    Parce que Stadire et moi n’avons pas élevé les vaches (ni les dindes) ensemble, mais je peux te dire de ce que je sais d’elle qu’elle est LOIN LOOOOOOOOIIIIIN (on marche encore un peu et on arrive à très) LOOOOOIINNNNNNNNNNNNNN de penser de la sorte.
    Quand tu vois les stats du baby Blog tu te dis que la nana pourrait démolir qui elle veut.
    Si ça lui chante un matin elle peut pourrir quelqu’un comme ça pour le plaisir, je connais des blogueuses qui l’ont déjà fait, et les je sais pas combien de milliers de gens qui la suivent iront pourrir aussi ce quelqu’un, parce qu’on le sait ça marche comme ça sur la plupart des blogs.
    En 4 ou 5 ans elle ne l’a jamais fait. Pas une fois.
    C’est une des rares blagueuses qui est pétrie de principes, qui ne vit pas de chamaillages blogosphériques, qui se fiche qu’on parle d’elle ou non, qui suit sa ligne de conduite, ses principes, et qui est d’un respect des croyances/valeurs/principes de tous, comme j’ai rarement vu.
    Donc j’avoue, ça me fait de la peine de lire ça.
     
    D’accord sur ton constat, pas d’accord sur la personne que tu désignes comme égérie de ce constat (et je peux te donner des noms de nanas qui ont RELLEMENT fait du cyber harcèlement contre d’autres si tu veux.)
     
    Alors je me mêle de ce qui me regarde pas mais:
    FAITES VOUS UN BISOU <3

    1. pareil, je me mèle de ta conversation avec mamananonyme, mais puisque c’est public…
      je suis complètement d’accord avec toi, sur tout, y compris l’attitude habituelle de Stadire. je ne dirait pas irréprochable parce que personne ne l’est, mais chapeau Stadire pour tous ces sujets habilement lancés.
      Mais là, je trouve qu’elle n’aurait pas du, et que mamananonyme a eu raison de le dire. Quand on suscite un débat, il faut aussi s’attendre à avoir des commentaires qui ne vont pas dans ton sens. 
      Sur le fond, je suis sure à 10000 % que Stadire n’avait pas l’intention de blesser ces petites, mais alors pourquoi ce titre promettant de rigoler 5 minutes (au dépend de qui?) et pourquoi le lien avec les vidéos pour bien enfoncer le clou?
       
       

      1. C’est bien mignon de penser que Stadire n’a jamais eu aucune mauvaise intention, qu’elle est la droiture et la gentillesse incarnée et être sûrs à 100000% qu’elle ne blesserait jamais personne consciemment. Le soucis c’est qu’on est nombreux et nombreuses à penser le contraire et à avoir de bonnes raisons pour.
        Mais bon c’est parole contre parole n’est ce pas ?
        Petit lien pas inintéressant :
        http://manipulateurs.wordpress.com/les-30-criteres-du-manipulateur-par-isabelle-nazare-aga/

    2. Voila tout ce que j’aurais voulu dire en mieux. D’accord sur le fond de l’article, mais pas la forme. 
      Je comprends la réaction de mamananonyme et je la partage, surtout à la lecture de certains commentaires qui font mal pour les fillettes, mais pas l’attaque envers la blogueuse. 

  16. Je me mêle un petit peu à mon tour sans animosité aucune.
     
    Je constate que tous les commentaires (qui étaient des commentaires moqueurs dont je me souviens très bien la teneur) de Stadire sous la publication du fameux billet sur la page FB du BBB, plus certains commentaires de likeuses ont été supprimés bizarrement depuis la publication du billet de Maman anonyme. Y aurait-il eu autre chose que « de la tendresse » dans ces commentaires manquants?
    Quant à l’irreprochabilité de l’auteur du baby blog, qui jamais au grand jamais ne s’amuserait à « pourrir quelqu’un pour le plaisir », c’est un point de vue, à savoir qu’on ne voit pas toujours la même chose selon qu’on se place en plaine ou en crête.
    je trouve ça courageux d’avoir osé publier cet article, et je ne suis totalement contre le lynchage de qui que ce soit, remettons les choses en place : il ne s’agit pas de juger un être humain, qui est par essence faillible, mais une pratique, un mode de fonctionnement, on parle d »étique » du web.
    Maintenant, ce qui aurait été bien c’est de faire comme j’essaye de le faire dans ma vie et de le montrer à mes enfants : dire qu’on a eu tort, présenter des excuses, et accepter les critiques avec fairplay. C’est le jeu ma pauvre Lucette.

  17. Je n’oserait dire que l’amour propre ne dure qu’un temps platonique…. Je crois aussi que la confrontation sans mépris fait avancer les gens et les choses, t. Et que l’exigence du politiquement correct (on ne se moque pas, on admet le ridicule, l’ironie est inhumaine….) cache en fait une grande violence qui ressort au coin du bois, du genre «  »Tout le monde est bien vu tant qu’il nous ressemble ! ». Non, désolé, je lis souvent le bbaby blog et n’y ai jamais ren vu de choquant (mais un certain nombre d’occasions de sourire) !

  18. Bien le bonjour chère maman anonyme,

    Comme tu l’auras constaté, je me suis également permis de me camoufler sous l’anonymat, me permettant ainsi de pouvoir tout dire, parce que je suis un rebelle, mais pas trop quand même parce que faut pas déconner.

    Bref, il y’avait une citation très intéressante d’un moine tibétain ou marseillais je sais plus trop, qui parlait de doigt qui montre la lune et du con qui regarde le doigt. J’ai un peu l’impression qu’on patauge dans une ratatouille de ce dicton avec ce post. C’est devenu monnaie courante sur internet de pointer du doigt les réactions amusées comme premiers responsables du cyber harcèlement, que c’est pas bien dis donc de se moquer de pauvres bougres qui postent des vidéos qu’après ils sont malheureux.

    Lorsque Stadire poste ce recueil d’enfants se maquillant comme des prostituées taïwanaises, j’ai la sensation qu’elle montre qu’il y’a un truc qui cloche, en se moquant gentiment pour accentuer le ridicule de la situation. Ce qui provoque forcément un débat dans les commentaires, avec à boire et à manger comme dans n’importe quel débat. des parents soucieux, d’autres moqueurs, d’autres complètement cons, bref, la société quoi.

    Par contre, derrière, il y’a les autres. Les gardiens du bon goût éternel et de la bienséance, qui plutôt que de se demander comme des enfants de 11 ans en viennent à se tartiner de crème et de fard à paupière, préfèrent lancer un petit poing rageur en le secouant énergiquement en direction d’un CM venant de soulever un lièvre. Plutôt que de se demander si les premiers responsables de ces vidéos crétines ne sont pas des parents absents ou désintéressés. Non. Internet est définitivement responsable de tout.

    En élevant ce court débat au rang d’une guéguerre qui suinte l’amertume à plein nez, tu participes à cette ruée de commentaires, chère maman anonyme. Ce n’est pas pour me déplaire, une petit joute verbale, ça n’a jamais tué personne. Mais avant d’accuser un chien d’uriner contre un mur, on essaie de voir qui le tient en laisse.

    Bon je suis pas très sûr de cette dernière métaphore, mais tu saisis un peu l’idée. Entre parents anonymes, on va pas chipoter pour des images.

    Bien à toi.

    Un papa anonyme.

    1. Que répondre ?

      Je pourrais dire que je ne suis pas amer (de qui, de quoi). Que je ne mêne pas une gueguerre (pour qui, pour quoi), que je ne rien contre Stadire (personnellement rien du tout).

      Mais à quoi bon, les « camps » resteront intact, chacun croyant avoir raison.

      Et moi, je ne représente pas une marque.

      Sinon, les IP c’est pratiques pour savoir qui est anonyme ou pas 😉

       

      1. Ah mais ce n’était pas du tout fait pour faire changer d’avis. Simplement j’avais envie de donner le mien parce que je t’ai trouvée plutôt dure avec la personne incriminée. Sachant que du coup tout le débat sur le laxisme des parents qui offrent leurs enfants en pâture au net, passe au second plan et c’est dommage. Preuve que je ne suis même pas rancunier j’ai lu plusieurs de tes articles que j’ai trouvés intéressants, on est des gens civilisés oui ou merde ? Bon ben alors la bise hein.

  19. Cher papa anonyme,
     
    tu manies très bien la plume, presque aussi bien qu’un blogueur que j’apprécie beaucoup et que je suis quotidiennement sur différents supports virtuels. Tu oublies un infime point de détail dans ton commentaire intelligent et hilarant qui ne suinte pas l’amertume mais quand même un peu la suffisance de l’esprit bien tourné on va se le dire entre nous. Ce point de détail c’est que la page en question est coutumière du fait : on lâche tranquillement un truc bien polémique, on suit attentivement les commentaires parfois pertinents parfois navrants que cela génère et si ça tourne a la foire d’empoigne ma foi c’est poilant et puis ça fait du monde. Il ne s’agit pas d’un blog personnel comme le tien mais d’une page Doctissimo, on parle donc la d’un contenu professionnel, qui rapporte et c’est bien légitime un salaire a son auteur, et qui donc l’engage à un minimum de responsabilité et de modération. Je n’irai pas jusqu’à dire d’empathie et de tolérpar éparse que ce serait sûrement de l’amertume. Et a très vite sur tweeter pour ton prochain LT, sans rancune :-)

    1. D’empathie et de tolérance voilà ce que je voulais écrire avant que mon clavier ne s’emballe

      1. Ah mais ce n’était pas du tout fait pour faire changer d’avis. Simplement j’avais envie de donner le mien parce que je t’ai trouvée plutôt dure avec la personne incriminée. Sachant que du coup tout le débat sur le laxisme des parents qui offrent leurs enfants en pâture au net, passe au second plan et c’est dommage. Preuve que je ne suis même pas rancunier j’ai lu plusieurs de tes articles que j’ai trouvés intéressants, on est des gens civilisés oui ou merde ? Bon ben alors la bise hein.

        1. Voilà dans l’empressement je me suis trompé de réponse, bravo !

          Je ne suis pas au courant de la coutumerie du CM en question, je donnais simplement mon avis sur ce dossier en particulier. Cela dit ça reste le principe d’un CM de rameuter du monde, moi tant que ça se fait sur des moqueries gentillettes comme celles-ci, ça ne me choque pas, c’est ce que j’expliquais plus haut, on dévie du débat initial, les parents à côté de leur pompe, l’hyper-sexualisation des enfants, etc. Ca ne méritait pas une telle violence.

          Par contre je n’ai pas utilisé le mot « conne » et je ne me le permettrais jamais, restons dans le bon goût et l’amitié en parlant de divergence d’opinion légère et sans lendemain. Tout ceci est si futile, faisons des roulades dans les champs, enrobés de miel.

          Tiens mais si ça se trouve on se connait sur Twitter, on est même plus protégé par l’anonymat, ça devient n’importe quoi internet.

          1. En quelques périphrases bien tournées et deux trois proverbes on peut diverger entre gens de bonne compagnie en se donnant l’air drôlement intelligent et bien magnanime et se traiter de con de manière tout à fait anodine :-)  Elle passe mieux la violence tu crois quand on se place au dessus des autres avec des effets de style ? bisous au miel

          2. Je crois effectivement que ça passe mieux qu’avec des insultes. Mais je connais des gros mots hein, plein. Et les proverbes rigolos c’était plus pour alléger le ton que me placer au dessus des autres mais dès qu’on s’oppose à un avis, visiblement on se donne un air. Ca n’est juste pas le cas.

  20. Bien le bonsoir,
     
    J’ai juste trouvé un pseudo drole et c’est tout. Ah non je suis complètement d’accord avec mamanonyme et pour avoir gravité longtemps autour du baby blog je la trouve encore trop gentille. Voilà !

  21. Je suis totalement d’accord avec ton article. C’est tellement dommage d’essayer de faire le buzz en se moquant de ces jeunes filles… Je n’ose imaginer leurs réactions si un jour elles tombent sur cette article où l’on se moque d’elles.
    Bonne Soirée!

  22. ca fait peur je trouve a cause d’une rumeur un enfant un peu mal dans sa peau peu peter les plombs. Meme un rumeur dans une école ca peut faire le meme degat.
    Ici on parle bcp pour éviter ca et pour relativisé soyez prudent avec vos enfants

  23. Bonjour,
    j’ai lu attentivement tout ce qui se rapporte au sujet: ton article, celui du Baby blog et les commentaires.
    Et là je bute un peu. J’ai beau lire point par point la définition du cyber harcèlement je n´arrive pas à y relier l’article mis en cause (qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas).
    D´abord je n’y vois ni humiliation ni intimidation. Le ton est certes badin mais ni humiliant ni intimidant.
    Pour ce qui est des « intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne » Je concède que le ton employé puisse amener à penser qu’il y a moquerie. Ceci dit est-ce que la moquerie est tout de suite égale a du cyber-harcèlement? Non et fort heureusement. on peut aussi se moquer gentiment comme on le fait tous et toutes je crois. Et moi c’est ce que je ressens ici.
    Pour la « propagation de rumeur » je n’en vois point à l’horizon, je crois que nous serons d’accord. Pas plus que de « piratage de compte ou usurpation d’identité digitale »
    « la création d’un sujet, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’une personne » Là on est en plein dedans: oui il y’a article, oui il concerne ces jeunes filles MAIS est-il fait à l’ENCONTRE de ces personnes? Là est le nœud du problème. Tu l’as interprété ainsi moi pas. Je n’y vois aucun appel au lynchage public, j’y vois moi une illustration de la dernière phrase de l’article « et vous, vous étiez comment entre 10 et 12 ans? ». et je crois que c’est là qu’est l’erreur d’interprétation. Car oui pour moi tu as fait une erreur: cette phrase vient dédramatiser le propos « oui nous aussi nous avons sûrement été comme elles à jouer aux grandes ».
    Enfin pour ce qui est de la « publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture » pour moi c’est clair qu’on n’y est pas du tout. D’une part parce que je ne les vois pas comme des victimes et d’autre part parce que d’après moi elles ne sont absolument pas en « mauvaise posture ». Où serait-elle cette mauvaise posture dites-moi?! Dans une vidéo faite de plein grès montrant des gamines qui ne font qu’apprendre aux autres à se maquiller??
    Reste le problème de certains commentaires très catégoriques sur ces gamines. c’est vrai qu’il est triste de constater que là où il n’y a certainement qu’un jeu d’imitation (se maquiller comme maman, faire un tuto comme une vraie blogueuse) on nous met de l’hypersexualisation à toutes les sauces. certainement qu’à un moment ou un autre Stadire aurait peut être dû intervenir pour expliciter son point de vue, qu’elle a exprimé par la suite. Mais en même temps je n’ai lu que des points de vue, pas des insultes.
    Et moi ta réaction me questionne.
    D’une part parce que je trouve la forme discutable: dénoncer publiquement quelqu’un en se positionnant soi-même à la limite de ce que l’on dénonce. Soit le cas est grave et tu pouvais d’emblée la dénoncer aux autorités compétentes soit il y avait un désaccord sur la forme et cela méritait avant tout de s’entretenir avec l’auteure afin d’éclaircir le propos.
    D´autre part sur une forme de déresponsabilisation de l’internaute que tu accrédites en dénonçant uniquement l’auteure de l’article. Les commentateurs ne sont donc pas tout autant, si ce n’est plus, responsables de leurs propos et de l’interprétation qu’ils font de ce qu’ils lisent et visionnent? Sommes-nous responsables de la mauvaise interprétation que les gens peuvent faire de nos propos? Oui un rédacteur de page Internet a une part de responsabilité mais de là à le rendre coupable de toutes les interprétations possibles et imaginables qu’on peut faire de ses propos pour en conclure à du cyber-harcèlement… Je trouve que ton raisonnement va un peu loin. C’est dommage car je crois que de vrais cas de cyber harcèlement il y en a plein à dénoncer (même à la télé, dans nos émissions préférées)
    Mais tout ceci n’est que mon point de vue… Qui lui aussi est sujet à interprétation…

  24. Sur le coup je comprend pas trop le mal que fait cet article et je vois pas ou est le cyber harcelement.
    C’est pas cette personne qui est allée poster des vidéos youtube piquée sur leur ordi que je sache.
    Le but de se filmer lors d’un tuto sur le maquillage est bien d’être vu par un grand nombre de personnes, non?
    Évidemment je ne cautionne pas ce genre d’article qui relaye ces vidéos, je trouve ça inintéressant.
     
    Moi ce qui me choque c’est qu’une gamine de 12 se maquille pour aller au collège et ce qui me choque aussi c’est qu’elle se met en scène sans visiblement aucun contrôle parental.
    Une fois de plus, des enfants utilisent le net sans en comprendre les enjeux. Y a qu’à voir le teneur de certains commentaires sur youtube. Et c’est ceux-là qui feront vraiment du mal à ces gamines.
     
     
     

  25. Bonjour,  
     
    Journaliste, je prépare un documentaire ayant pour thème « Internet et la vie privée ».
    Une partie de ce sujet s’intéresse aux histoires de personnes victimes d’internet et de ses dérives : des violations de vie privée sous quelque forme que ce soit, du cyber-harcèlement, des usurpations d’identité numérique ou du chantage à la webcam.  
    Les adolescents sont particulièrement concernés par cette situation. Cela peut conduire à des situations dramatiques (triste exemple de deux cas de suicides d’ados).  
     
    Dans ce cadre, je suis à la recherche de parents et d’adolescents qui ont fait face ou font face en ce moment-même à l’une de ses situations et qui trouveraient le courage de nous raconter leurs histoires (sous réserve d’un accord de leurs parents bien entendu).  
    Toutes les précautions seront prises pour garantir un anonymat total si les personnes le souhaitent.  
     
    N’hésitez pas à me contacter à cette adresse : journaliste1@stpprod.com  
     
     
    Je vous remercie de l’aide et de l’intérêt apportés à ce projet.
    Claire

  26. Bonjour,
    Tout à fait d’accord avec cet article.
    Tout le monde aujourd’hui est sensé être au courant des risques et des conséquences qu’il y a à étaler sa vie privée sur internet (réseaux sociaux en particulier). Qu’il s’agisse du harcèlement ou de l’usurpation d’identité, les dérives du web deviennent de plus en plus dangereuses. Heureusement certains professionnels de l’informatiques ont mis sur pieds un logiciel capable de vous faire récupérer votre mot de passe même si celui-ci a été piraté (ou en cas d’usurpation d’identité)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*