Cette fois c’est définitif, je le quitte …

Ce n’est pas la première fois que je lui fais cette menace, j’en avais déjà parlé en 2010 après la naissance de ma petite. je le trouvais trop présent, très collant. Il me faisait raconter des choses trop personnelles.

Par la suite, il y a quelques mois, un premier gros clash m’a fait très peur, et la, cette semaine, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, la claque de trop …

Je le quitte.

Ce compte Facebook personnel, je le ferme.

Bien sur avec Facebook, ce n’est jamais possible complètement, mais je peux effacer un maximum de choses avant de demander la suspension du compte.

Effacer les photos des filles, les moments de vie si importants, les conversations -privées, devenues publiques ou publiques à la base – les « j’aime » sur les délires des copines, les « j’aime » sur les photos des nouveaux-nés, les commentaires sincèrement heureux, ou vraiment colériques…

Virer les photos de rentrée des classes de ma fille, les miennes enfant, celles des premiers sourires de ma petite ou ses premiers pas chancelants, celles du mariage de ma soeur ou de mes grands-parents disparus…

Quitter des groupes d’amis qui me sont proches, me dire que je n’aurais peut être plus de nouvelles de mes cousins / cousines, me dire que je vais peut être perdre définitivement de vue certaines personnes, tout cela me fait mal…

Mais c’est sans doute le prix à payer pour se désintoxiquer de Facebook. Tout stopper pour mieux respirer… Surtout après les differents bug liés à la confidentialité des données.

Aller, rassurer-vous, Facebook ne se débarrassera pas de moi comme ça. On m’y retrouve et . Famille, amis, j’espère bien vous y retrouver très vite !

Le paradoxe Facebook … en même temps que peut-on y faire ?

Je viens d’être puni par Facebook.

J’ai rarement l’occasion d’être puni. C’est un truc qui n’arrive plus trop à 30 ans passés.

J’ai bien 2-3 prunes de mauvais stationnement ou pour un dépassement de vitesse en ville – en 12 ans de permis et 10 000 km par ans c’est raisonnable, mais rien d’autre.

Niveau boulot, on ne m’engueule pas et à la maison, ça ne risque pas !

Bref, ça m’a fait un petit pincement d’être puni par Facebook …

Surtout qu’en y réfléchissant, c’est plutôt de leur faute.

En effet, j’ai interdiction de demander quiconque en ami pendant 14 jours – sous peine d’expulsion pure et simple du réseau social – car j’ai invité des gens que je ne connais pas In Real Life. C’est vrai, je l’avoue.

Soit, comme 99% – j’invente le chiffre là – des membres facebook.

Mais ce qui me pose problème ce n’est pas ça, c’est ça :

(double clic sur l’image pour la voir en grand !)

C’est Facebook lui même qui te suggère des gens que tu ne connais pas !

En gros, ils te tendent un gros bout de gâteau alors que tu es au régime Dukan !

Ps : si cette page facebook disparait, tu sauras qu’il ne faut pas écrire un billet sur facebook !

 

 

 

DIY : Pain de mie façon facebook …

C’est après avoir posté cette photo sur ma page facebook -d’ailleurs si tu n’y es pas, viens ! -que j’ai réalisé ce tuto pour un DIY tout simple.

Un bout d’aluminium, un four et le tour est joué !

La suite en image, les mots sont inutiles !

tu cliques sur la photo pour l'agrandir !

Tu peux faire tout un tas d’autres choses, des smileys, des hello kitty, des fleurs, des bonhommes …

Les petits cours d’eau font les grandes rivières …

 

Depuis quelques jours circule sur Facebook, Internet, les blogs – désolée, je ne sais plus lesquels – l’histoire d’Alec.

Voici l’appel de sa maman

« Mon enfant a seulement 5 ans et est atteint d’une grave leucémie depuis le 19 novembre 2011. Cela fait maintenant 7 mois qu’il se bat contre cette foutue maladie, qu’il subit des tas de traitements lourds, des ponctions lombaires… . Enfermé entre quatre mur sans pouvoir sortir, profiter du soleil, jouer avec ses copains, aller à l’école, être avec sa famille, être dans mes bras la nuit, manger ce qu’il veut… . Sans pouvoir vivre sa vie de petit garçon comme elle se doit tout simplement. Je me bats avec lui, je vois ce qu’il subit et je peux vous dire qu’un adulte ne tolérait pas le quart de ce qu’il vit. Mon fils se prénomme ALEC, un petit garçon qui était pleins de vie et qu’il est encore malgré ce que la vie lui inflige et ne se plaint jamais le contraire de ce qu’un adulte ferait. Mon fils est un enfant battant pleins de courages, aimant et aimé, intelligent, adorable, raisonnable, attentionné, beau comme un coeur, compréhensif, franc… . Alec me prouve chaque jours qu’il est tenace et qui ne lâchera pas ! Nous vivons un combat au quotidien, nous avons besoin de l’un et de l’autre et c’est pour cela que je fais appel à la gentillesse de chacun d’entre vous pour lui envoyer une carte afin de voir son merveilleux sourire à chaque fois qu’il en découvre une. »

Parce que ma fille à 5 ans,

parce que la maladie peut toucher tout le monde,

parce que c’est dégueulasse,

parce que nous sommes des êtres humains et qu’il est parfois bon pour le moral, le karma, le coeur,…. de faire un petit geste pour autrui, même pour un enfant que l’on ne connait pas, SURTOUT pour un enfant

J’ai décidé de participer.

J’arrête de suite les gens qui pense que c’est un hoax, ce n’en ai pas un, ça a été vérifier et re-vérifier, inutile d’appeler l’hôpital ou les parents d’Alec.

Si tu n’y crois pas, si tu trouves ça Glurge, si ça t’en en touche une sans faire bouger l’autre – pardon pour cette expression très imagé – passe juste ton chemin, je ne t’en voudrais pas 😉

Ma participation donc, je te propose qu’elle soit aussi la tienne.

J’ai 5 cartes postales, je vais en envoyer 1, il m’en reste 4 – tu vois que les soustractions je maîtrise, ce n’est pas comme l’orthographe.

Je me proposer de t’en envoyer 1 et toi tu devras juste t’engager -moralement- à l’envoyer à Alec avec un petit mot et pourquoi pas depuis une destination plus exotique que la région parisienne si par hasard tu pars en vacances – mais ce n’est pas une obligation.

Et comme cette idée n’est pas breveté, s’il te prends l’envie de proposer la même chose sur ton blog, à tes amis, partout ou ça te prends… fonce !!!

Voici les cartes postales en question :

Carte 1
Carte 2
Carte 3
Carte 4
Et celle-ci qui est la mienne.

Évidement, je n’organise pas un concours, cela me parait assez déplacé. Les 4 premiers commentaires seront les destinataires des cartes.

L’adresse d’Alec :

Alec Bonnerave
62 rue Froide 55210
Hannonville sous les Côtes

Refermer une blessure …

Edvard Munch - La séparation

Il y a quelques temps j’ai retrouvé, par le plus grand des hasards – ou pas – de Facebook, mon 1er amour.

Tu sais, celui dont on ne se remet pas toujours.

Celui qui parfois, vous a tellement blessé que vous ne pensez pas pouvoir vous en remettre.

Celui qui a réussi à vous faire croire que l’amour sera toujours comme ça, froid, dur, blessant.

Celui que je ne souhaite à personne.

Et puis, finalement, le temps passe, on aime à nouveau, 1 fois, 2 fois ou plus, ça ne fait pas mal à chaque fois, mais finalement, le premier est toujours là, quelque part.

Que fait-il ? où vit-il ? Est-il marié avec des enfants, est-il toujours le même petit branleur insensible… je m’égare là, pardon.

Évidement, je n’y pensais pas tous les jours, même très rarement en fait. Mais il suffisait d’entendre son prénom, de sentir un parfum proche du sien pour avoir le coeur endolori quelques secondes.

Et puis un jour, une demande d’ami arrive… et c’est lui.

J’ai hésité énormément avant d’engager la conversation. comme j’ai des photos de mes filles sur mon facebook perso, je ne l’ai pas accepté comme ami, mais j’ai accepté de lui parler via la messagerie instantanée.

Pour être franche, une toute petite boule dans mon coeur espérait que ça vie soit merdique… c’est moche, c’est petit, mais c’est comme ça !

J’espérais qu’il soit tombé sur une fille qui lui aurait brisé le coeur, qu’il sache le mal que ça fait… ça c’est la fille amoureuse qui a eu le coeur brisé.

La fille gentille que je suis en vrai, espérait surtout qu’il ait changé, qu’il ne soit plus cet homme qui avait croisé ma route.

J’ai retrouvé le même un homme que celui qui m’avait abandonné… pour des raisons précises que je garderai pour moi, mais en amour – le vrai, pas le sexe- et professionnellement, il n’avait rien. 15 ans sont passés entre nos derniers échanges, lui n’avait quasiment pas progressé, moi j’avais totalement changé, à tous les niveaux.

J’ai été peiné pour lui, peiné aussi de voir comme on peut idéaliser les choses avec les yeux pleins d’amour. Ce type est un prédateur – je ne trouve pas d’autres mots – un goujat, et un raté sur quasiment tous les plans de sa vie et moi pendant ces 15 ans, je perdais de précieuses secondes à penser à lui – rarement heureusement !

Un exemple du mec en question ?

Je venais d’avoir ma deuxième fille quand il est apparu, dès nos premiers échange, me souvenant de ses manipulations pour obtenir ce qu’il veut, je lui ai parlé de mon conjoint qui partage ma vie depuis 10 ans – à l’époque, 12 aujourd’hui – et de mes 2 filles dont la dernière de 3 mois, ça ne l’a pas empêché de me proposer un petit 5 à 7 et devant mon refus de lui suggérer une copine célibataire ou pas !

Alors, une volontaire ???

 

 

 

Le bracelet de la tranquillité … [cadeaux dedans]

 

Égarer son enfant dans la foule, dans un supermarché, à la plage, ça n’arrive pas qu’aux autres, et ça arrive très vite.

Je me suis moi même perdu 2 fois étant enfant, et pourtant mes parents étaient plus que vigilants, tu le sais depuis cet article. Bien sûr mes parents étaient morts de peur, et moi, j’ai vécu de longues minutes d’angoisses.

Il y a deux ans, dans un grand parc parisien, j’ai trouvé une petite fille perdue.  Elle devait avoir 6 ans. Elle pleurait, et quand je lui ai proposé de chercher sa maman avec elle, elle m’a suivi. nous avons mis 10 minutes à retrouver sa maman.

10 interminables minutes pour cette gamine et sa maman. Mais avec le recul, j’ai surtout pris conscience que cette enfant m’a suivi dans tout le parc sans problème… j’aurais pu l’emmener ou je voulais sous prétexte de retrouver sa maman.

 

Ce jour l’a j’ai décidé d’établir 2 règles élémentaires avec ma fille ainée, règles que je lui ai fait apprendre par coeur et qu’elle connait très bien :

 » Si tu te perds, tu restes ou tu es, c’est moi qui vient te chercher, tu ne changes pas d’endroit. Tu t’assoies et tu m’attends. Tu ne suis personne, tu ne pars pas avec un ou une inconnu et si quelqu’un essai de t’emmener, tu cries très fort ».

Et puis il y a quelques jours, lors de la sortie scolaire de ma grande, la maitresse avait préparé des petits papiers que les enfants devait mettre dans leurs poches. ils avaient pour consignes de ne pas y toucher sauf s’il se perdaient. Dans ce cas, ils devraient juste le montrer à un adulte. Dessus était noté le nom de la maitresse, son portable et le numéro de l’école.

C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que cette idée était à la fois simple, géniale et évidente.

Tout le monde à toujours son portable sur lui. J’ai repensé à cette fillette perdue et si j’avais eu le numéro de sa maman, elles se seraient retrouvées en quelques secondes.

Bon, comme le jour de la sortie scolaire il a plu à torrent, les papiers n’ont pas tenu, ils ont bavé, se sont déchirés dans les poches… une cata malgré l’idée géniale.

J’ai cherché une solution, pour moi pour une prochaine sortie ou pour l’école éventuellement et j’ai trouvé !

Chez TAGmyKID, un site qui te propose des bracelets d’identification avec un champs pour écrire au stylo bille le prénom de ton enfant, ton numéro de tel et éventuellement des infos importantes comme le fait qu’il est diabétique, allergique ou autre ..

J’ai testé les bracelets lors d’une sortie dans un célèbre parc d’attraction gaulois.

Voici très objectivement ce que j’en ai pensé :

– comme promis, l’écriture au stylo bille n’a pas bougé, malgré l’eau, la chaleur, les frottements …

– le bracelet est donc tout a fait réutilisable garce à son système d’ouverture fermeture ingénieux et la qualité de la matière,

– la matière est d’ailleurs très agréable, et les enfants qui les portaient – testé sur 4 petits monstres – ne ce sont jamais plains de les avoir,

– ma fille fille a ouvert le sien, que j’avais dû mal fermer parce que j’ai eu plus de difficultés à l’enlever au retour à la maison – c’est donc de ma faute là – mais comme le bracelet est vraiment beau et agréable à porter, c’est elle même qui a demandé à ce que je lui remette 😉

– il sont réglables pour tous les âges – chez nous cela allait de 18 mois à 5 ans – et j’arrive à l’attacher à mon propre bras.

Je ne leur ai vraiment pas trouvé de point faible…

Tu trouveras énormément plus de modèles sur tagmykid.fr

D’ailleurs, TAGmyKID et moi nous te proposons de gagner 1 de ces super bracelets ( 1 parmi les 3 en jeu).

Pour cela, il te suffit de me dire en commentaire quel est ton bracelet préféré sur TAGmyKID et quel bracelet tu aimerais recevoir parmi les 3 suivants – 1 tirage au sort par bracelet, 1 participation par adresse IP/mail.

Girafes
Coeurs
Vikings

tu peux aussi liker la page facebook TAGmyKID et la mienne (totalement facultatif).

Tout partage te donneras une chance en plus à condition de me fournir les liens et de mettre ta publication FB en « public » :

Une fois le statut publié, cliques sur "public" à la place "d'ami"...Attention, tes prochaines publications seront en mode "public", penses à repasser en mode "amis" !

Tu as jusqu’au dimanche 10 juin 2012 10h – heure de paris pour jouer. tirages au sort et résultats dans la foulée.

Les gagnants auront 7 jours pour m’envoyer leurs coordonnées par mail. Je procèderais à un nouveau tirage au sort en cas de silence radio.

Jeu ouvert à la France métropolitaine, la Corse,  toute l’Europe et l’Amérique du nord (si, si, c’est pas une blague !!)

J’en profite pour rappeler le super concours de la fête des mères qui se déroule en ce moment ici même et sur les 15 blogs. Les participations au giveway TAGmyKID ne compteront pas comme commentaire pour le concours de la fête des mères, mais vous pouvez commenter ce billet – sans jouer au giveway donc – cela comptera pour le jeu de la fête des mères. Vous pouvez également jouer ici, + commenter ce billet, vous jouerez donc pour les deux 😉

 

Les bracelets utilisés dans le parc gaulois et ceux que je fais gagner en giveway m’ont été offerts par TAGmyKID.

Edit du 10 juin 2012 : Les gagnants sont :

Bracelet Girafe : Numéro 27 – Mamandarine

Bracelet coeurs :Numéro 45 – ValerieT

Bracelet Vikings :Numéro 58 – Aurélie Lèger

Merci à tous pour vos messages, participations et encouragement – pour TAGmyKID et moi 😉 – je n’ai malheureusement pas pu répondre comme je le veux, travail et enfants obligent !

à très vite pour de nouveaux articles et concours !

 

Les smartphones, c’est l’angoisse lors d’un accouchement …

Lorsque ma grande fille est née il y a presque 5 ans, les gens n’avaient que des téléphones simples. SMS, MMS au mieux, très peu de smartphones. Du coup, quand je suis partie pour la mater, j’ai envoyé un message aux gens très proches et puis quasiment plus rien jusqu’à la naissance de ma fille 24h plus tard.

Hier, ma petite soeur est allée à la mater pour accoucher. Elle a gentiment prévenu ses proches, et ses amis, qui sont comme de la famille… et là, j’ai vu la différence avec mon « époque ».

1h sans SMS ou message Facebook et c’est la panique. Je ne blâme personne, je suis dans le lot de ces angoissés là.

Du coup, nombre d’entre nous ont passé la nuit sans fermer l’oeil. Une angoisse inutile, mais tellement incontrôlable, augmentée par la technologie moderne.

Au final, tout va bien, les futures parents étaient juste à leur instant T, à gérer leurs propres angoisses et leur bonheur… il est normal qu’ils n’aient pas aussi géré les nôtres.

En résumé, j’aime mon Iphone, mais cette nuit, j’aurais préféré ne pas en avoir …

 

 

Avant tout ça … [nostalgie dedans…]

 

Attention, je préviens que cet article contient des propos et des images susceptibles de heurter la sensibilité d’un public non averti.

La nostalgie c'est aussi les parties de Mario sur NES avec mon papa d'amour !

Alors si tu n’as pas atteins un âge assez avancé (genre tu es né après 1998), ne lis pas la suite, cela risque de te traumatiser …

Car oui, il y a eu une vie avant le portable, l’iphone, le BB,  l’ipad et facebook…

Le premier ordi (un amstrad chez moi et chez toi ???) :

 

 

 

 

 

 

 

 

la première connexion internet, c’était ça :

 

le premier tchat sur Caramail -(c’est là que j’ai rencontré chéri -si,si) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier portable :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais avant le portable il y a eu le TamTam ou Tatoo !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et encore avant il y avait ça :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà pour la séance « remember » j’en avais déjà fait une .

 

 

Je suis du genre …

 

Cet article est inspiré par Marie, les mamans testent. Et c’est chez 8 à la maison que je l’ai vu en preum’s

 

Je suis du genre à ne pas refuser d’aller manger avec les collègues le midi même si j’ai apporté à manger.

Je suis du genre à prendre un carré de chocolat et à finir la tablette.

Je suis du genre à faire un gâteau le dimanche après midi parce que je m’ennuie.

Je suis du genre à avoir la jupe qui colle aux fesses avec des collants.

Je suis du genre à avoir les collants qui glissent sur la culotte.

Je suis du genre à avoir les collants qui glissent sur la culotte et la jupe qui colle aux fesses.

Je suis du genre à ne pas mettre de collant avec une jupe – rapport à mon genre d’avant.

Je suis du genre à prendre un parapluie tous les jours sauf lorsqu’il pleut.

Je suis du genre à tout trouver sur internet, si, si, demande moi un truc, je te le trouve.

Je suis du genre à laisser de la pâte à gâteau dans le plat pour la manger crue.

Je suis du genre à procrastiner tout le temps.

Je suis du genre à vérifier à 10 fois une info pour être certaines de ne pas répandre un hoax.

Je suis du genre à être connectée à internet 16h par jour.

Je suis du genre à aimer les invitation de dernière minute.

Je suis du genre à détester être en retard.

Je suis du genre à arrêter d’écrire sur l’ordi pour écouter aux portes des collègues de bureau.

Je suis du genre à avoir envie d’un café, à me le faire et à le laisser refroidir sur mon bureau, donc à ne pas le boire.

Je suis du genre à rafraichir ma boite mail toutes les 5 min pour voir si j’ai un nouveau mail et pareil avec mon Iphone.

Je suis du genre à mettre le pot de Nutella dans le frigo pour qu’il durcisse.

Je suis du genre à regarder toute une saison d’une série en 3 jours et à être dégoutée de devoir attendre 1 an pour avoir la suite.

Je suis du genre à laisser le répondeur prendre un message si je vois « numéro inconnu ».

Je suis du genre à chanter très fort sous la douche et en voiture quand je suis seule.

Je suis du genre à pleurer quand une femme accouche dans un film.

Je suis du genre à ouvrir la bouche quand je donne à manger à un bébé.

Je suis du genre à ne jamais sortir pas maquillée.

 

 Je suis du genre à te dire que tu peux faire de même sur ton blog mais n’oublie pas Marie !!

 

Internet, mes belles rencontres …

Attention : billet culcul dedans !!

Hormis le fait que j’ai rencontré l’homme qui partage ma vie sur internet, ce lieu a été pour moi celui de très belles rencontres.

Sur un forum j’ai rencontré des futures mamans avec qui j’ai tout partagé de ma première grossesse – et de la seconde aussi – Elles ont été là chaque jour.

A chaque examen, à chaque angoisse, à chaque doute, elles étaient là… A chaque évolutions de ma fille étaient là. A qui d’autre dire que l’on est épuisé. Qu’être mère ce n’est pas toujours que du bonheur. A qui dire qu’on a passé la matinée à pleurer parce que ça ne va pas. A qui dire qu’on est trop trop fière d’un caca dans la pot ou d’une première nuit sans couche.

Mais en fait, ce qu’on l’on aime garder en mémoire, c’est chaque rire et chaque moment de bonheur que l’on partage ensemble. Bientôt 6 ans et aujourd’hui encore elles sont là !

Il y a aussi celles rencontrées sur Facebook. Ces amies d’amies que l’on croise sur un statut et avec qui on a envie de poursuivre une discussion. Puis une autre …

Je sais que les gens qui ne vivent pas se genre de relations doivent avoir du mal à les comprendre. Comment peut on considérer comme des amis des gens que l’on n’a jamais vu ?

Pour répondre à cette question, j’ai juste envie de reprendre ma définition de l’amitié :

Être une amie pour moi c’est être la pour discuter quand ça va bien et quand ça va mal.
Rire ensemble de tout et de rien. Être aussi capable de discuter de choses sérieuses même si nous ne sommes pas d’accords. On peut avoir des opinions différentes, et avoir pour autant des points communs qui nous réunissent.

Sur un forum, sur facebook, … Des amitiés réelles sont donc possibles. Il suffit de le vouloir, de s’investir un peu pour que des relations au départ virtuelles deviennent réelles.

Après tout, les sentiments que l’on partage eux sont toujours réels.

Du coup j’ai une question pour toi : tu as des ami-e-s internet ?